Que faire après le bac L ?

3

Après le bac L, vous pouvez examiner un grand nombre d’alternatives pour choisir l’orientation qui vous conviendra le mieux. Voici un tour d’horizon des débouchés possibles d’un bac L.

Enseigner

Un des voeux d’orientation les plus communs après un bac L est de devenir professeur dans le primaire, le secondaire ou à l’université. Depuis 2007, il y a moins de postes disponibles, et il faudra donc être très motivé pour y parvenir ; le nombre de recrutements devrait cependant bientôt remonter.

Pour enseigner dans le primaire, on vous conseillera d’enchaîner, après le bac L, sur une licence en sciences de l’éducation, sciences du langage ou sociologie. Pour le secondaire, il faudra privilégier les matières directement enseignées : lettres, histoire-géographie et philosophie viennent en tête. Il faudra compléter un master pour devenir enseignant : tournez-vous, par exemple, vers les masters professionnels universitaires en collaboration avec les IUFM. Pour enseigner les langues vivantes, l’idéal sera une licence LLCE (Langue, Littérature et Civilisation Etrangère).

Enfin, vous pouvez vous orienter vers une classe préparatoire A/L (purement littéraire) ou B/L (pour les littéraires, mais un peu plus scientifique). Une classe préparatoire peut vous permettre d’intégrer les Ecoles Normales Supérieures en lettres (littérature, philosophie, langues…) ou en sciences sociales.

L’art et l’édition

Pour travailler dans l’édition ou la documentation, privilégiez l’université : vous pouvez vous spécialiser en histoire, en géographie, en sociologie, en psychologie ou en sciences du langage, par exemple, selon le domaine exact qui vous intéresse le plus.

Les BTS et DUT sont des formations plus courtes et très professionnalisantes, qui permettent de continuer vos études si vous rejoignez une école spécialisée ou d’entrer directement dans la vie professionnelle. Il existe, par exemple, plusieurs BTS en design de mode et d’espace. Vous pouvez aussi rejoindre une école d’art.

Devenir journaliste

À l’université, vous pouvez vous spécialiser en histoire contemporaine, en géographie, en sociologie ou en psychologie. Vous pouvez également rejoindre un BTS ou un DUT, formation plus courte et professionnalisante, en communication (par exemple un DUT information-communication) ou en design graphique. Vous pouvez également rejoindre un parcours spécialisé en communication et journalisme d’un IEP (Institut d’Etudes Politiques), ou une école spécialisée en journalisme.

Apprendre des langues vivantes

Pour enseigner une langue vivante, comme nous l’avons déjà précisé, mieux vaut s’inscrire en licence LLCE.

Si vous souhaitez vous orienter vers la traduction et l’interprétation, vous pouvez vous tourner vers les écoles spécialisées (ESIT, ISIT et Inalco en tête), ou vers l’université : une licence LLCE vous permettra de travailler dans la traduction littéraire, une licence LEA sera plus adaptée pour de la traduction spécialisée, avec un enseignement plus poussé sur les textes économiques et juridiques.

Enfin, pour le tourisme, mieux vaut suivre une formation spécialisée en tourisme et l’assortir d’une expérience significative à l’étranger plutôt que de se lancer dans des études de langues !

Faire du droit

Après un bac L, vous pouvez vous former en droit. Pour devenir greffier, il vous faudra un bac+2 ; pour devenir notaire ou huissier, un bac+4 sera nécessaire. Les commissaires de police possèdent un diplôme bac+5. Notez que pour devenir avocat, en plus de 4 années de formation, vous devez rejoindre un Centre Régional de Formation Professionnelle d’Avocats (CRFPA) pendant 18 mois après avoir réussi le concours du barreau.

Travailler dans le social

Vous pouvez également préférer la psychologie clinique : elle vous permettra d’exercer à l’hôpital, dans une maison de retraite ou encore dans des services de l’aide sociale à l’enfance. Ce travail est accessible après un master en psychologie. Cependant, il faut noter que les débouchés sont faibles dans ce secteur : prévoyez donc bien un plan B.

Par exemple, vous pouvez devenir assistant de service social ou éducateur spécialisé, en passant par un BTS économie sociale et familiale, un DUT carrières sociales ou encore en vous inscrivant au sein d’un IRTS (Instituts Régionaux du Travail Social) immédiatement après avoir obtenu votre bac.

Administrer une entreprise

Il existe un certain nombre d’alternatives pour travailler au sein de l’administration d’entreprises, ou dans des domaines orientés business et management. Si vous préférez des études courtes qui vous préparent bien à la vie professionnelle, vous pouvez partir en BTS en gestion d’entreprises ou en DUT (information-communication ou techniques de commercialisation). Si vous avez d’excellents résultats en Terminale, ne négligez pas les classes préparatoires B/L, qui vous prépare aux concours des grandes écoles de commerce. Une prépa HEC « classique » (ECE) vous donne aussi une chance d’intégrer ces établissements prestigieux et d’obtenir un diplôme bac+5. Enfin, vous pouvez aussi rejoindre l’université en licence AES.

Travailler dans les sciences et la médecine

Si vous tenez à faire des études de médecine, nous vous conseillons de prendre une année pour vous remettre à niveau (et, si vous avez du temps, prendre un peu d’avance sur le programme de première année, un peu de travail en moins à ce moment-là ne vous fera pas de mal !). Réussir une formation en médecine n’est pas inimaginable pour un étudiant titulaire d’un bac L, mais c’est très rare. Motivez-vous donc et préparez-vous à travailler énormément, encore plus que vos camarades, pour atteindre des résultats satisfaisants.

Si vous souhaitez travailler dans le domaine de la santé, explorez aussi les écoles d’infirmiers et d’orthophonistes, qui recrutent sur concours après le baccalauréat et offrent de bonnes chances de réussite aux titulaires de bac L.
De même pour la plupart des études scientifiques : évidemment, vos camarades titulaires de bac S ou de filières technologiques orientées sciences auront un gros avantage sur vous, mais avec beaucoup de travail, de motivation et de discipline, vous avez vous aussi vos chances dans le domaine. N’hésitez pas à faire appel à des professeurs particuliers qui se feront un plaisir de vous accompagner dans votre première année (ou dans votre année sabbatique, si vous choisissez d’en prendre une pour vous mettre au même niveau que les autres, ce qui est une excellente idée) et vous expliqueront les concepts tout en vous encourageant pendant les périodes les plus difficiles.

Cet article vous a-t-il été utile ? Avez-vous des informations supplémentaires, ou des questions à poser ? Alors n’hésitez pas, la section commentaires de cet article est faite pour vous et je me ferai un plaisir de vous répondre !

Share.

About Author

3 commentaires

Leave A Reply