Zéro faute dans votre mémoire ou rapport de stage

5

L’objectif d’un rapport de stage est de décrire l’entreprise et le contenu des missions que vous avez effectuées et ce que vous en avez appris sur les plans professionnel et personnel. Un mémoire de fin d’études, quant à lui, vise à explorer une thématique choisie, qu’elle découle d’un stage que vous avez réalisé ou du domaine d’expertise dans lequel vous étudiez.

Vous voulez maximiser vos chances de réussir ? Quel que soit le document que vous devez rendre, il doit être abouti tant sur le fond que sur la forme. Avoir la moyenne à son mémoire ou à son rapport de stage est indispensable à validation des crédits nécessaires à l’obtention des diplômes. Dans ce cadre, la qualité de l’orthographe est toujours une exigence de la part des enseignants correcteurs ; faire trop de fautes peut être rédhibitoire. Cet article vise à mettre l’accent sur les meilleures pratiques d’écriture et de relecture qui garantiront un rendu final sans faute.

Minimisez le nombre de fautes en simplifiant

Donnez la priorité aux phrases courtes en évitant notamment les tournures grammaticales complexes. Cela vous permettra de minimiser le risque de faire des fautes d’accord et cela donnera à vos paragraphes un style plus dynamique ! La clarté de vos écrits, tant sur le plan du contenu que sur celui de la formulation, est un atout essentiel. Vous avez donc tout intérêt à écrire de manière simple pour que n’importe quel lecteur s’y retrouve. Pour autant, n’hésitez pas à employer des termes techniques spécifiques au domaine dans lequel vous évoluez, si cela est nécessaire.

Utilisez le correcteur orthographique à bon escient

Si, comme la grande majorité des étudiants, vous concevez votre rapport de stage ou mémoire de Master sur l’outil Microsoft Word, vous avez affaire au correcteur orthographique intégré. Il permet de « dégrossir » en soulignant en rouge les principales fautes d’orthographe lexicale mais n’est pas opérationnel lorsqu’il s’agit pour détecter fautes d’accord ou homonymies. D’autres logiciels plus performants existent – tels que Reverso (gratuit) ou Antidote (payant). Pour autant, n’accordez pas une confiance aveugle aux correcteurs orthographiques ; ce sont des robots qui ne peuvent saisir les nuances de sens que l’orthographe a parfois charge de faire ressortir.

Conseils pour une auto-relecture de qualité

Prenez l’habitude de vous relire au fur et à mesure de l’avancée de votre rédaction. Une fois votre écrit terminé, ménagez-vous une coupure avant d’entamer la relecture finale – vous y reviendrez alors avec plus de clarté et de fraîcheur !

Notez que votre relecture sera plus efficace si elle est faite à partir de votre document imprimé. En effet, c’est le support qui sera à même de favoriser votre pleine acuité à repérer les fautes les moins évidentes.

Commencez votre relecture en ne vous attachant d’abord qu’au contenu en sorte de vous assurer de sa logique et de sa cohérence sémantique – vous vous concentrerez donc sur le sens de ce qui a été rédigé, sans vous préoccuper de l’orthographe. A ce stade, une lecture à haute voix s’avère être particulièrement efficace pour déceler non seulement les problèmes de non-sens de votre écrit, mais aussi les tournures syntaxiques incorrectes. C’est lors de votre deuxième relecture que vous passerez le texte « au peigne fin » sans vous occuper du sens, afin de vous focaliser exclusivement sur l’orthographe. Dictionnaire et/ou Internet sont là de bons adjuvants.

Faites relire votre texte par une tierce personne

Même après plusieurs relectures, des fautes passeront encore sous le radar de notre vigilance car relire un document qu’on a rédigé soi-même ne permet pas d’avoir le recul optimal. Aussi, envisagez de le faire relire par des personnes extérieures qui maîtrisent évidemment bien l’orthographe. Pour garantir un texte « zéro faute », l’idéal sera de confier cette tâche à un correcteur professionnel. De fait, si aucune faute d’orthographe n’interfère dans votre écrit, vous pouvez être certain(e) d’assurer à votre enseignant correcteur le confort d’une lecture efficace, fluide, agréable… et réussie !

Je m’appelle Wesley et j’ai lancé Écrire Juste en 2014 dans l’objectif d’aider les étudiants, mais aussi les entrepreneurs, blogueurs, professionnels et particuliers à mieux maîtriser les règles orthographiques et grammaticales. De fait, développer un écrit clair et exempt de toute faute constitue l’un des premiers gages d’une crédibilité solide, quel que soit le domaine dans lequel on évolue.

Share.

About Author

5 commentaires

Leave A Reply