Audencia AST 2014 – Témoignage (1/2)

8

J’ai passé le CAD en 2014, après une licence d’économie à l’Université Catholique de Lille. J’ai été admissible et admis partout, et je vais donc vous donner mes retours et conseils sur le concours AST d’Audencia dans cet article.

Profitez d'une demi-heure gratuite Concours AST d'école de commerce

Cet article est en deux parties :

  1. Épreuves écrites et admissibilité
  2. Épreuves orales et admission

N’oubliez pas que maintenant, nous vous aidons à préparer les concours à votre tour !

J’ai passé plusieurs concours cette année, parmi lesquels :

  • Le CAD : HEC et ESCP
  • Le concours de SciencesPo Paris (Master in Economics and Business)
  • Le concours de l’EM Lyon
  • Le concours de l’EDHEC
  • Le concours de Audencia
  • Le concours de l’IESEG

La stratégie

Contrairement à l’EM Lyon ou à l’EDHEC, je n’avais pas prévu de passer Audencia de longue date, et ce pour plusieurs raisons :

  • Peu de Classe Sup’ avaient été admis à Audencia avant moi.
  • Audencia est moins reconnue et moins visible que celles-ci.
  • Audencia n’a pas un profil financier, contrairement à l’EM Lyon ou à l’EDHEC.

Audencia a une étiquette qui ne correspondait pas à mon profil. Cette école joue beaucoup sur tout ce qui est éthique et dimension humaine, mais n’a pas un profil financier contrairement à l’EM Lyon et surtout à l’EDHEC Nice. Je ne crache pas sur Audencia, mais cette école n’était clairement pas mon objectif numéro 1.

Finalement ma stratégie a été de me dire que préparer ce concours ne me prendrait pas trop de temps, que de toute façon mon dossier était déjà rodé pour l’EM Lyon et l’EDHEC et donc que le concours d’Audencia pourrait me permettre de tenter une école de commerce en plus tout en profitant du travail déjà fait pour les concours autres écoles.

L’admissibilité à Audencia est fonction de 2 paramètres :

  • Le dossier
  • L’analyse de situation

Le dossier

Tout d’abord, ce qu’on appelle “dossier” est constitué de :

  • L’ensemble des relevés de notes semestriels depuis le Bac
  • Le résultat obtenu au TOEIC (TOEIC Listening & Reading)
  • Le résultat obtenu au TAGE-MAGE
  • Vos expériences professionnelles et associatives
  • Vos éventuels séjours significatifs à l’étranger

Audencia a la réputation de ne pas aimer les dossiers des étudiants en économie. Je ne sais pas si c’est vrai, mais cette réputation est tenace, et m’a été confirmé a demi-mot par des étudiants admisseurs. Dans tout les cas, n’espérez pas être admissible si votre dossier est trop faible ou s’il comporte des grosses faiblesses.

Je pense que le plus sûr est d’avoir un dossier équilibré, ne pas avoir de gros points forts n’est pas gênant s’il n’y a pas de grosses faiblesses. D’expérience, je dirais qu’une moyenne de 12-13 sur les 3 années de licence devrait vous assurer une bonne note sur la partie background scolaire du dossier. Si vous êtes en licence d’économie, un peu coup d’accélérateur ne pourra pas vous faire de mal, visez plutôt 14 de moyenne sur 3 ans.

Inscrivez-vous au webinar GRATUIT Réussir mes oraux d'école de commerce en admissions parallèles

Pour le TOEIC et le Tage-Mage, il n’y a pas de seuil minimum officiel, mais à mon avis, visez au moins :

  • 900 au TOEIC
  • 300 au TAGE-MAGE

Si vous avez moins ça n’est pas réellement problématique, mais dites vous que vous partez avec un léger handicap. J’ai été admis dans les 220ème avec 910 au TOEIC et 390 au Tage-Mage. Donc ne sous-estimez pas la concurrence, Audencia n’est pas si facile à avoir en AST.

Par rapport à vos expériences associatives, je pense qu’Audencia est très sensible à l’engagement associatif, ce qui est dans l’esprit de cette école. Si vous n’avez rien de concret, essayez donc de vous engager sérieusement lors de votre année de passage du concours, ça pourra vous faire gagner quelques places et c’est toujours une expérience en plus.

Quand à vos expérience professionnelles, si vous n’avez pas fait LE stage ça n’est pas bien grave au fond, mais le fait d’avoir fait des stages, même grotesques, envoie tout de même un signal positif. A titre d’exemple j’ai toujours fait des stage les étés depuis ma Licence 1, ce qui rempli mon CV et mon LinkedIn bien plus que l’étudiant qui a “juste” fait sa licence.

Difficile de donner des conseils pour le dossier étant donné l’éventail des choix disponibles, mais certaines constantes sont là :

  • Essayez de passer le TOEIC le plus tôt possible. Etant donné que vous pouvez le repasser plusieurs fois, vous aurez des marges de manoeuvres en cas d’échec.
  • Ne passez le TAGE-MAGE qu’une fois que vous vous sentez prêt. Etant donné qu’il ne peut être passé qu’une fois ça serait bête de gaspiller votre seule cartouche dans la précipitation
  • Si votre dossier est juste, essayez de cravacher sur le dernier semestre qui sera pris en compte pour rattraper le coup. Mieux vaut une pente ascendante qu’une stagnation.
  • Essayez d’avoir de réelles expériences associatives. C’est un bon moyen d’enrichir et de distinguer son profil par rapport à ceux des autres candidats.

L’analyse de situation

L’analyse de situation est une épreuve propre au concours AST d’Audencia, et qui ne ressemble ni de près ni de loin à aucune autre épreuve dans aucune autre école. Elle consiste en une question simple, à laquelle vous devez répondre en 45 minutes sur une copie. Le format est simple, mais ne laisse aucune marge de temps ni d’erreur. La question pouvant porter sur tout les sujets politiques, économiques, sociaux ou sociétaux possibles, les sujets peuvent littéralement tomber sur tout.

J’ai préparé cette épreuve de Octobre à Décembre, puis n’en ai plus refait jusqu’au Jour J. En fait, étant donné la diversité des questions possibles, il est à mon avis totalement inutile, et surtout impossible, de “réviser” cette épreuve. A mon sens, le seul axe de travail est de faire et refaire des sujets blancs pour s’adapter à ce format bien spécifique et d’être en mesure d étirer le meilleur parti possible de ses connaissances le Jour J.

En revanche, pour développer ses connaissances, il n’y a rien d’autre à faire à mon sens que de lire régulièrement la presse et des livres. Comme les sujets recoupent des questions d’actualité, c’est la seule méthode pour éviter l’angoisse suprême de la page blanche.

Pour me préparer à cette épreuve, j’ai donc préparé une dizaine de sujet blancs en temps réel. Comme j’écris assez vite, j’ai tout de suite réussi à respecter le format de 45 minutes, mais ma production s’est accélérée au fur et à mesure de mes entrainements. A la fin, j’arrivais à écrire une réponse de 3 pages dans le temps imparti.

La clé de cette épreuve est simple : apprendre à écrire sans réfléchir. Je m’explique, en 45 minutes vous n’avez ni le temps de faire de brouillon ni la capacité de faire un beau plan. Il faut donc que vous trouviez 2 parties rapidement, et que vous écriviez dès la première minute pour avoir de la matière à la fin de l’épreuve. Si comme d’autres candidats que j’ai vu ce jour-là vous rendez une copie avec 5 lignes (véridique), vous êtes à peu près certain de ne pas être admissible. Avec de l’entrainement les idées vous viennent au fur et à mesure de l’écriture.

Il n’y a pas de format défini dans les consignes, mais visez au moins une page et demi écrites. En-dessous ça fait réellement cache-misère. Personnellement j’ai eu 16 en écrivant une copie entière.

Ma méthode consiste donc à faire des sujets, les laisser reposer une semaine et les relire après pour voir ce qui est à améliorer. C’est tout bête mais c’est la seule chose que je vois à faire. La grande diversité des questions possibles vous autorisant à créer vos propres sujets (ce que je vous encourage à faire), vous n’êtes pas limités par les annales existantes.

Le jour de l’examen je suis tombé sur : Faut-il limiter les parachutes dorés ?
Un exemple de sujet que j’ai créé : La finance a-t-elle pris le pouvoir ?

Mes conseils pour la préparation de cette épreuve :

  • Faites et refaites des sujets blancs. C’est à mon sens la seule réelle façon de progresser
  • Analysez vos copies et mettez-vous des notes. Je pense qu’être capable d’estimer la qualité d’un travail est le premier pas vers la réussite de ce travail
  • Apprenez à “écrire sans réfléchir” pour coller au mieux au format de l’épreuve.
  • Visez une page et demi écrite au minimum. Sur ce format d’épreuve, vous pourrez être pénalisé pour ne pas avoir assez écrit, pas pour avoir trop écrit.
  • Lisez la presse et des livres régulièrement. C’est la seule manière d’avoir de la matière pour mettre sur vos copies et sur votre copie le Jour J. Impossible de ficher l’ensemble des thématiques possibles, il y en a juste trop.

Le Jour J

Particularité notable pour les écrits : plusieurs dates sont disponibles. Ainsi, il vous est possible de passer cette épreuve entre début Avril et mi-Mai, selon vos disponibilités. La plupart des concours écrits ayant lieu en Avril et les partiels de la FLSEG ayant lieu fin Avril, j’ai décidé de passer ces écrits le plus tard possible, soit mi-Mai. Je suis donc arrivé aux écrits d’Audencia après avoir passé les écrits de SciencesPo Paris, de l’EM Lyon et du CAD, soit trois concours autrement plus difficiles qu’une analyse de situation de 45 minutes. J’ai passé cette épreuves à Centrex, Lognes, soit exactement au même endroit que pour les épreuves de l’EM Lyon.

J’ai été très étonné de panel de candidats qui passaient ce concours ce jour-ci. Une grande partie des candidats ne l’avaient pas préparé (?) et pour beaucoup de ces mêmes candidats, Audencia étaient leur premier choix (!). La plupart des candidats venaient de Licences universitaires ou de DUT, mais il y avait aussi des candidats provenant d’EGC. Sans aucun mépris de ma part, le niveau des autres candidats est très loin de ce que j’ai pu voir à l’EM Lyon ou à SciencesPo Paris, et à des années lumières de ce que j’ai pu voir au CAD. Ce ne sont pas tout simplement pas les mêmes candidats qui préparent ces concours.

Le sujet de l’épreuve était : Faut-il limiter les parachutes dorés ?

Sujet classique, d’actualité et sur lequel j’avais beaucoup de références à placer. 45 minutes et une copie plus tard je ressors de l’épreuve avec un sentiment bizarre, l’impression que le concours a été “trop” simple.

Profitez d'une demi-heure gratuite Concours AST d'école de commerce

Les résultats d’admissibilité

Les résultats tombent quelques semaines plus tard, je suis admissible mais, comme prévu, beaucoup de personnes de ma formation ne le sont pas. Soit Audencia n’aime pas les étudiants en Economie, soit ceux de l’Université Catholique de Lille ou il y a un autre facteur à prendre en compte, mais je continue de trouver ce faible taux d’admissibilité bizarre, d’autant plus que nos dossiers sont bien plus solides que ceux d’autres admissibles que j’ai croisé aux oraux.

Chargement en cours…




Comments

comments

8 commentaires

  1. Tout ça ne nous dit pas combien tu as eu à l’analyse de situation 😮

    Pour réviser l’analyse de situation, je me suis contenté de lire la méthode et quelques sujets types, manifestement ça a suffit. Aussi, tu parles du dossier mais il ne me semble pas qu’il soit vraiment pris en compte dans l’admissibilité. En tout cas sur le site, je n’ai jamais vu de coefficient y étant attribué, et vu ce que je traîne ça m’aurait vraisemblablement bien trop pénalisé.

  2. Personnellement j’ai eu 16 en écrivant une copie entière.

    Je donne mon point de vue et ma méthodologie sur le sujet, donc ça n’est pas une vérité absolue (qui n’existe de toute façon pas) mais un retour sur comment j’ai préparé et vécu ce concours 🙂

  3. Dossier?? Y a pas de dossier à Audencia!!!!! C’est plutôt Tage-mage et analyse, plus un minimum de 800 au Toeic.

  4. “Dans tout les cas, n’espérez pas être admissible si votre dossier est trop faible ou s’il comporte des grosses faiblesses.”

    Cette phrase m’a interpellé et j’ai retrouvé une phrase du même acabit sur ton article sur l’EM Lyon.

    Je suis bac+3 depuis début septembre et j’envisage d’intégrer une école de commerce. j’ai eu mon bac+3 (qui est une licence pro) et mon bac de justesse (10 de moyenne et des brouettes) car je n’était pas spécialement intéressé par ma scolarité où alors je sentais que je m’étais trompé de formation. J’ai eu mon bac+2 (un bts) avec 13 de moyenne mais là, j’étais motivé car je reprenais mes études.

    Mon dossier est très moyen (et encore je suis gentil pour ne pas me démoraliser) mais si dès le départ, mes chances d’intégrer une école de commerce sont nulles (alors qu’elles sont déjà très limitées), je me dis que je dois renoncer à me préparer pour les concours.

    Où alors faire une 3ième année de licence universitaire pour “relever” l’image de mon dossier.

    Quel est ton avis à ce sujet? (n’hésite pas à dire ce que tu pense: Je préfère qu’on me dise la vérité même si ça me fait mal plutôt que me laisser miroiter une admission quasi impossible).

    • Ce que je te conseille c’est de tenter cette année dans tout les cas et de préparer une Licence 3 comme Plan B. Tu pourras tester une première fois en conditions réelles, voir ou sont tes points forts et tes points faibles et revenir mieux armé l’année d’après.

    • Salut !
      Je me permets de donner, moi aussi, mon avis. J’ai fait ma licence en 4 ans, avec 10 de moyenne chaque année. Par contre, j’ai de l’expérience professionnelle, une bonne raison d’avoir redoublé ma L2, de l’expérience internationale, un bon niveau sportif. J’ai eu 15 au dossier de l’EM, 16 à celui de Skema : LE DOSSIER N’EST PAS UNIQUEMENT ACADÉMIQUE.
      Tente ta chance. Guillaume dit de ne pas t’attendre à être admissible, et il a raison ; mais avec une bonne dissert et un bon tage-mage, même avec un dossier très faible, tu peux très bien t’en sortir (surtout à Audencia où le dossier n’a pas de coeff et où on n’a pas de preuve concrète qu’il entre en compte, même si c’est l’avis de Guillaume !). N’abandonne pas pour quelque chose d’aussi bête que le dossier : si tu travailles bien le reste, il ne sera pas un obstacle.

      • Merci Guillaume pour ta réponse. Je n’avais pas pensé à l’option de “tester” le concours une première fois (même si je compte y aller à fond tout de même).

        Merci Lexane. Ta réponse à mes interrogations me rassure. Je vais me donner à fond et même si ça ne marche pas, ça sera une bonne expérience.