En classe, n'hésitez plus, participez !

0

Participation en classe

Pour un étudiant, la participation en classe a deux objectifs très précis : elle montre que vous êtes engagé, actif et présent, et elle vous aide à apprendre vos cours.

La plupart des professeurs en amphi se fiche royalement de si vous écoutez le cours ou non. Tout ce qui importe à un professeur lambda, c’est que vous ne dérangiez pas ceux qui écoutent – et puis bon, ils ont bien raison : si vous ne prenez pas votre avenir au sérieux, c’est votre problème, après tout. Ceux qui s’impliquent et font des efforts visibles, cependant, seront récompensés, que ce soit avec un peu d’aide supplémentaire, l’arrondi d’une moyenne au point au-dessus, ou le droit de rendre un devoir un peu plus tard.

Dans un amphi, avec 200 autres élèves dans la salle, c’est parfois difficile de discuter avec le professeur. Mais faites l’effort de poser des questions, n’ayez pas peur de demander des éclaircissements ! Si c’est difficile pour vous de prendre la parole devant toute la promo, voilà quelques petites choses à faire en attendant. Premièrement, asseyez-vous plus près du premier rang : non seulement vous pourrez beaucoup mieux lire le tableau et entendre le professeur, mais en plus, vous aurez beaucoup moins envie de rêvasser, de gribouiller ou de mettre à jour votre profil Facebook ou Twitter. En plus, au premier rang, vous oublierez qu’il y a toute une classe derrière vous, bien que parfois, le son absolument écœurant des ongles vernis sur les touches d’un Blackberry ou l’écran d’un iPhone vous rappelle la triste réalité.

Il ne sera donc pas seulement plus facile de donner votre accord avec les paroles du professeur, votre opinion sur les sujets de débat ou de poser des questions si vous n’avez pas compris : en plus, si vous vous exprimez, et que le professeur peut voir votre visage, il se souviendra de vous. C’est plutôt agréable quand votre professeur connaît votre nom dans un amphi de deux cents personnes, et cela peut aussi être retourné à votre avantage pour demander des petites faveurs à l’occasion.

Un autre aspect important de la participation en classe est l’apprentissage : beaucoup de personnes croient qu’il est difficile de proposer une réponse ou un avis sur un sujet donné avec autant de personnes autour, généralement par peur d’avoir tort. Voilà la vérité : tout le monde se fout royalement de votre avis. Alors n’hésitez plus, et tentez votre chance. Vos camarades oublieront très vite votre proposition si vous avez eu tort, mais le professeur saura s’en souvenir si vous avez eu raison.

Il y a une différence cruciale entre avoir tort au lycée et avoir tort à la fac. Vous n’êtes plus un adolescent pré-pubère et immature. Un adolescent de ce genre penserait que le monde entier le regarde, que tout le monde est aussi fasciné par sa personne que lui-même et donc, quand il a tort, il voudrait ramper sous la table et y mourir en paix. Mais maintenant, maintenant, vous avez grandi ! Vous êtes intelligent, vous êtes mature ! Et donc, vous n’hésitez plus à proposer votre réponse. Et la honte s’abattra sur vous si vous avez faux. Pendant à peu près trois secondes. Et vous vous souviendrez très clairement de la réponse, et ce, pour un bon moment. Et puis si vous aviez faux, vous ne pouviez pas être le seul dans cette situation : d’autres vous remercient mentalement de les avoir aidés !

Alors n’hésitez plus : la prochaine fois qu’on vous pose une question en cours, répondez, et si vous avez tort, apprenez sans honte. Vous avez fait l’erreur une fois en cours et avez eu une correction complète, c’est bien mieux que de faire faux au partiel… Et si vous avez raison ? Eh bien, c’est encore mieux !

Share.

About Author

Bachelière à 15 ans, puis étudiante en licence de Langues Étrangères Appliquées, j'ai créé Réussir Mes Études en 2012, avant de rejoindre emlyon business school au sein du programme grande école. Je travaille aujourd'hui en marketing digital à Dublin, en Irlande.

Leave A Reply