Concours Passerelle – Réussir l'oral de l'ESC Grenoble

0

Merci beaucoup à Antoine pour cet article !

ok_devanture_1

Vous vous apprêtez à passer les concours de l’ESC Grenoble. Il faut savoir que l’oral de GEM est très compliqué car il regroupe trois exercices bien distincts. Sur l’ensemble des candidats que j’ai pu voir en tant que jury [Note de Lexane : Antoine fait passer des entretiens au sein d’une prépa privée], peu semblent bien préparés à cet oral et il apparait donc primordial de rappeler les enjeux de celui-ci. Il faut savoir que les trois exercices de l’oral de GEM sont rapides et il va falloir garder la tête froide entre chaque exercice pour aborder sereinement le suivant. GEM coefficiente énormément son oral de motivation, ainsi tout est jouable et à l’inverse rien n’est joué que vous soyez 1er ou 700ème vous avez vos chances, sinon le service concours ne vous aurait pas déclaré « Admissible ». Je vais essayer dans ce document de vous donner quelques conseils pour aborder plus sereinement cet oral.

Introduction

Je vais tout d’abord vous rappeler le déroulement de l’entretien de Grenoble.

L’oral de GEM est constitué comme ceci :

  • Un exposé argumenté qui dure 5 minutes et qui portera sur un des 3 sujets mis à votre disposition. Vous aurez le choix entre une carte de géopolitique, une citation d’un auteur ou un thème. (Cf annexe exemples de sujets en fin de document).
  •  Un entretien inversé qui dure 10 minutes : 9 minutes d’échange et 1 minute de conclusion. Vous aurez donc à choisir un membre du jury (si le jury est composé de 3 personnes vous n’aurez le choix que de deux personnes le président du jury n’étant pas interrogeable si ils sont que deux vous avez le choix parmi les deux) et échanger avec lui sur un sujet ou plusieurs sujets.
  • Et enfin un entretien de motivation « classique » qui ne dure QUE 15 minutes.

Tout d’abord il faut savoir que pour ces deux premiers exercices le timing ne vous sera pas donné c’est à vous de le gérer il est donc essentiel pour vous d’avoir une montre et de vous tenir au timing imposé. La gestion de ce timing entrant en compte dans la notation. Certains jurys auront une pancarte « 1 minute » pour vous signaler que le 1er exercice arrive à sa fin. Mais il ne semble pas que cela soit une règle « généralisée ». Posez donc bien une montre sur votre table (pas à votre poignet, mais en face de vous !) afin de ne pas dépasser.

Au début de l’entretien, le jury se présente, SOYEZ ATTENTIF car après votre exposé il va falloir rebondir sur la présentation d’un des jurys pour entrer dans l’entretien inversé. Retenez donc ce qui vous intéresse dans la présentation d’un des membres.

Je vais reprendre maintenant 1 à 1 les exercices et vous expliquer plus en détail ce qui est attendu.

La dissertation de 5 minutes

C’est la première impression que vous allez donner au jury il est donc important d’une part pour votre future note qu’elle soit bonne et d’autre part pour vous que vous réussissiez cet exercice afin de garder une certaine sérénité pour la suite de l’oral. Ici on attend de vous que vous apportiez une réflexion argumentée, organisée et personnelle sur le thème choisi.

Quid du choix du sujet ?

Sachez que GEM est connue pour avoir un corps professoral très sensibilisé à la géopolitique. GEM organise tous les ans une journée de la géopolitique, JF Fiorina le directeur de GEM est un cador de la géopolitique (cf son blog), GEM ouvre un MOOC sur la géopolitique, GEM est en partenariat avec l’IRIS … Bref, prendre le sujet de géopolitique (exportations, PIB, croissance des pays) est à la fois un risque (si vous n’avez que peu ou pas de connaissances sur le sujet) et peut aussi être très « rentable » si vous êtes compétent et percutant. A vous donc de faire un choix judicieux. Quel que soit le sujet que vous choisissez, vous pourrez déjà commencer à réfléchir sur le sujet après l’avoir choisi (dans la salle informatique) et avant de rentrer dans la salle de préparation. C’est une manière de gagner quelques minutes sur vos 30 minutes de préparation.

Dissertation organisée ?

Votre exposé argumenté ne doit pas être une succession d’arguments, vous postulez à une école de management, un manager se doit de savoir faire passer ses idées de façon claire, précise et structurée. Ainsi, il est important d’organiser votre exposé autour d’un plan clair qui pourra être présenté après une brève introduction/contextualisation. Je cite GEM : « Le jury sera attentif à la manière dont l’étudiant amène le sujet, annonce son plan, le respecte et prend position par rapport au sujet ». Que ce soit en deux ou trois parties, cet exposé est aussi fait pour analyser votre champ culturel et analyser la plus-value que vous pouvez apporter à une problématique donnée. N’hésitez donc pas à ajouter énormément de connaissances personnelles. Ne vous auto-censurez pas toutes vos connaissances culturelles en lien avec le thème choisi peuvent être valorisables et valorisées. Attention cependant « L’objectif pour l’étudiant n’est pas de faire un étalage de citations mais de montrer sa maitrise et sa compréhension du sujet ». 30 secondes avant la fin du temps imparti, concluez, n’hésitez pas à faire un lien subtil avec GEM ça sera toujours apprécié.

L’interview croisée

C’est souvent l’exercice le plus redouté par les candidats. La pire chose à faire est de préparer ses questions à l’avance. JF Fiorina dans une interview à Campus Channel prévient les candidats, ce qui sera déterminant dans l’appréciation que fera le jury sur cette partie est votre capacité d’écoute, la pertinence de vos questions et votre adaptabilité. Et non votre capacité à bombarder de questions sans lien un membre du jury. Ainsi on ne peut pas vraiment travailler cette partie mais juste suivre quelques conseils simples.

Pensez que vous êtes en train de parler à un ami, vous verrez les questions viendront instinctivement et il n’y aura pas de blancs. Quand vous parlez à un ami avez-vous du mal à avoir une conversation sérieuse pendant 9 minutes sur ses expériences personnelles ? Non. Discutez donc aussi naturellement avec le membre du jury que vous le feriez avec votre ami.

Je vous propose une solution si cet exercice vous stresse tant, préparez UNIQUEMENT votre première question. Evitez les banalités du genre « que faites-vous dans la vie exactement ? » essayez d’amener le sujet sur une problématique qui vous touche vous sur lequel vous avez des doutes. L’échange en sera que plus passionnant et utile pour vous (et donc utile pour votre dernière minute). N’hésitez pas non plus à changer de sujet si vous voyez que le filon s’épuise, rebondissez, soyez juste naturels. ET SURTOUT, écoutez le membre du jury, ne l’interrompez pas il a surement beaucoup à vous apprendre.

Quid de la conclusion ?

Vous devez absolument conclure sur ce que cette interview vous a apporté et non résumer l’entretien en lui-même. Si le sujet abordé durant l’interview vous tenait à cœur ça sera donc d’autant plus facile d’expliquer en quoi cette interview vous a fait murir sur une problématique que vous vous posiez. N’hésitez pas et même c’est quasi obligatoire de finir votre conclusion avec un lien sur l’école.

Entretien

15 minutes c’est super court ! Vous devez absolument avoir l’agilité intellectuelle de ne pas rester embourbé sur un seul sujet sinon vous sortirez de l’entretien sans avoir dit grand-chose. Il faut faire du lien avec l’école avec le projet pro avec les assos ! N’oubliez pas non plus que GEM est une école particulière, innovation technologie etc… Pour le reste faites comme pour toutes les autres écoles. Si toutefois vous sentez que vous êtes sur le point de sortir de l’entretien de Grenoble sans avoir évoqué des expériences importantes pour vous, n’hésitez pas à saisir l’occasion du « avez-vous quelque à ajouter ? » donnée par certains jurys en fin d’entretien pour exposer les « grands oublis » de votre entretien.

Pour finir sur ce document, je tiens à souligner le fait que ESC Grenoble se démarque particulièrement des autres ESC de par son côté très « INNOVATION et TECHNOLOGIE » si c’est cohérent avec votre projet professionnel n’hésitez pas à mettre ce point en avant. Pour ces personnes regardez aussi l’impact de GIANT dans la stratégie de GEM ainsi que la proximité qu’a cette école avec des entreprises comme Schneider Electrics.

Bon courage à tous dans vos révisions.




Comments

comments

Comments are closed.