Dites-moi quelque chose qui n’est pas sur votre CV

0

Que demande exactement le recruteur ? Veut-il quelque chose de professionnel, de personnel ? Quelque chose qui le rassure dans le stéréotype du candidat idéal, ou un élément plus original et audacieux ? Vous n’avez probablement aucun autre moyen de le savoir qu’en essayant d’analyser sa personnalité pendant le reste de l’entretien. Voici quelques réponses possibles à cette question.

Partager ce qui vous a motivé à faire ce qui est sur votre CV

Ce n’est pas très audacieux, mais c’est une valeur sûre pour répondre sans avoir à prendre de risques dans une entreprise rigoureuse ou devant un recruteur plutôt austère.

Exemple : « Vous pouvez voir sur mon résumé que j’ai fait des stages dans le secteur de l’audiovisuel avant de postuler chez vous, mais mes motivations à rejoindre ce domaine n’y sont pas présentes. » Continuez en ajoutant pourquoi vous souhaitez travailler dans ce domaine, ou pourquoi vous avez suivi ces études, etc.

Partagez un détail personnel : centre d’intérêt, réussite, anecdote

Si votre recruteur semble apprécier les conversations plus personnelles, vous pouvez vous risquer à parler de ce qui vous intéresse vraiment en dehors du contexte professionnel. Encore une fois, si votre hobby est de boire de la Kronenbourg au petit déjeuner, laissez tomber. Mais si vous avez un diplôme d’entraîneur de ski alpin, si vous vous entraînez pour un marathon ou si vous avez atteint un haut niveau en jeu vidéo, c’est le bon moment de montrer que vous pouvez vous impliquer à fond dans quelque chose qui vous passionne.

Partagez une de vos forces

Puisque votre CV ne parle que de ce que vous avez fait, vous pouvez partager ce que vous êtes. Attention, prévoyez un peu de marge au cas où le recruteur vous demanderait ensuite vos qualités professionnelles. Vous pouvez parler de votre talent pour la peinture, par exemple, ou d’un trait de caractère qui fait l’unanimité chez vos proches ou vos collègues.

Share.

About Author

Leave A Reply