Comment rester motivé ?

6

Bonjour à tous ! D’habitude, le samedi à 18h, on vous fait un petit « Vu Ailleurs », mais aujourd’hui c’est différent : plusieurs blogueurs se sont associés pour répondre à la question « Comment restez-vous motivé par ce que vous faites ? » sur leur site, et je fais partie de ce groupe de personnes.

Vous pourrez donc retrouver ma réponse à la question, mais aussi celle d’autres personnes avec des secteurs et des passions variés : le lien vers la réponse des autres blogueurs se situe à la fin de l’article, jetez-y un œil, ça vaut vraiment le coup.

Comment je reste motivée par ce que je fais

Alors, comment est-ce que je reste motivée par ce que je fais ? C’est évidemment une question complexe avec plusieurs réponses possibles, et chaque projet auquel je participe me motive d’une façon différente.

En règle générale, pour que j’aie du plaisir à participer à un projet, il faut que je puisse être reconnue pour mon travail et que je peux nouer des liens avec d’autres personnes.

Peut-être connaissez-vous la Process Communication, un « test de personnalité » qui vous catégorise dans six différents types de personnalité et les hiérarchise. Je ne peux que vous le conseiller, il est super utile (et si vous voulez plus d’informations, voilà le site d’une coach qui en a fait sa spécialité). Les six types de personnalités sont chacun relié à un besoin :

  1. Reconnaissance de son travail (généralement associé à un besoin de structuration du temps)
  2. Amitié et soutien (pour et de la part des autres)
  3. Contact ludique
  4. Être reconnu pour ses convictions
  5. Action et excitation
  6. Temps et espace libre pour penser sans contrainte

Je vous épargnerai les détails de mon test, parce que le rapport final fait une bonne trentaine de pages, mais d’après ce test, comme d’après moi, ces deux points sont mes priorités au quotidien. En effet, j’ai l’amour du travail bien fait (donc la volonté que mon travail soit reconnu pour sa qualité) et je veux « aimer et être aimée ». Cela ne signifie pas que je suis fan de travail en équipe, loin de là : par contre, je suis très encouragée dans un projet si je peux y créer des amitiés durables.

Réussir Mes Etudes m’a fait faire des rencontres extraordinaires, et vous avez peut-être déjà croisé quelques-unes des personnes dont j’ai l’honneur d’être devenue l’amie au fil des articles invités du blog. Un blog, par définition, est aussi un projet personnel, pour lequel je reçois régulièrement l’assurance que le contenu est utile aux autres (donc non seulement j’aide les autres, ce qui est un lien, mais en plus on me dit que mon travail est bon !). C’est pour cette raison que plus de trois ans après la création du site, je continue à rédiger autant d’articles et à y mettre autant d’attention.

Côté études, c’est pareil : des bonnes notes et des vrais amis dans ma promo, je n’en demande pas plus. Et dans ma vie professionnelle, tant que je saurai que je suis responsable, au moins en partie, des résultats de mon entreprise, et que j’aurai des collègues avec qui je m’entends bien, je me sentirai à ma place et je donnerai le meilleur de moi-même.

Ensuite, il y a des projets plus personnels, et c’est là que ça se complique.

J’aime bien participer à des concours étudiants, parce que c’est l’occasion de travailler avec quelqu’un sur un projet et que forcément, à côté du travail (reconnaissance), on ne va pas être 100% business et on va passer du temps à discuter de nos passions ou de ce qui compte vraiment pour nous. Résultat, non seulement mon travail sera reconnu parce qu’on sait qu’on ne participe pas à ce défi pour rien, mais en plus, je suis doublement motivée parce que je me rapproche de la personne avec qui je travaille.

Par contre, quand je donne un coup de main au community management d’un site, par exemple, je ne vois pas forcément de résultats concrets et je ne me sens donc pas très utile, même si côté amitiés, c’est au top. Et quand je traduis des articles, j’ai des bons résultats, mais niveau lien social on repassera : je suis passionnée de traduction et je continue à en traduire, mais je ne pense pas que je pourrais m’investir dans la traduction d’articles aussi sérieusement que dans ce que je fais pour Réussir Mes Etudes, par exemple.

Voilà donc comment je reste motivée : je connais mes valeurs, je sais les associer aux projets pour savoir si je m’y épanouirai et s’ils valent la peine que j’y participe, et je sais satisfaire mes besoins de reconnaissance de mon travail et de lien social au sein de ces projets, sinon j’abandonne rapidement – rien ne sert de participer à un projet si je ne m’y sentirai pas à l’aise, et je n’ai aucun scrupule à laisser tomber quelque chose si je ne m’y sens pas à ma place.

Sachez que je propose déjà un coaching personnel pour connaître ses valeurs et besoins et les adapter à ses études et à sa future carrière pour toujours rester motivé : si ça vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter par commentaire sur cet article ou via le formulaire de contact !

Les autres blogueurs qui ont répondu à la question « Comment restez-vous motivé ? »

Comment rester motivé

Share.

About Author

6 commentaires

  1. Pingback: Comment garder la motivation ? - Vivre au SMIC

  2. Pingback: Running : comment garder la motivation ? •

  3. Salut Lexane! (j’espère que ta boîte à commentaire va fonctionner ce coup-ci)

    Je suis d’accord avec toi sur les points que tu évoques dans ton article et je pense que l’engagement social (et le soutien social) est très important.

    Toutefois il y a certains cas où ce n’est pas possible, et dans ce cas là rester motivé devient difficile. Dans ces cas là il faut trouver la force nécessaire en soi et ne pas compter sur les autres, ou du moins pas les circonstances présentes.

    Je t’invite à regarde Rudy (1993) et Hurricane Carter (1999) deux super films sur la motivations très inspirants. J’ai vu Hurricane avant hier à la télé.

    Voilà, au plaisir de te lire 🙂

  4. Pingback: Comment rester motivé dans tout ce que l’on fait? (+réponses de blogueurs) | Le blog sur les Soins Infirmiers

Leave A Reply