4 conseils pour rester motivé

1

Bonjour, je m’appelle Mathias et je suis l’auteur du blog “Esprit du succès“, blog dans lequel je partage mon chemin et les outils que j’applique pendant que je m’applique à réaliser mes rêves. Dans cet article, je vais partager avec vous 4 clés pour être motivé en toute circonstance, que ce soit pour étudier, travailler, atteindre un objectif, etc.

1. Fixez-vous des objectifs à long-terme voire à très long terme

Pourquoi se fixer des objectifs ? Imaginez que vous allez à un stand de tir à l’arc parce que vous avez envie d’essayer. Vous prenez votre arc, votre flèche et vous vous apprêtez à tirer, seulement, vous remarquez qu’il n’y a pas de cible ! Vous regardez le gars qui tient ce stand et vous lui demandez où vous devez viser car il n’y a pas de cible et il vous dit : « N’importe où ». Du coup, vous allez choisir une cible au hasard et votre flèche va se retrouver quelque part mais vous ne savez pas très bien où. Alors que s’il y avait une cible devant vous, vous auriez su dans quelle direction tirer.

Dans la vie, c’est la même chose. Si vous ne savez pas dans quelle direction vous voulez aller et quel genre de vie vous voulez mener, vous aurez une vie aléatoire, peut-être pas celle que vous auriez voulu avoir. Tandis que si vous savez exactement quelle genre de vie vous voulez avoir, vous saurez ce que vous devrez faire pour y arriver, c’est plus simple.

Une étude en Amérique a comparé les étudiants qui se fixent des objectifs et les autres. Ils ont remarqué que des années plus tard, ceux qui s’en fixaient avaient eu de meilleurs résultats, un meilleur salaire, et une vie plus heureuse.

Fixez-vous des objectifs à long-terme, sur 10, 15, 20 voire 30 ans. Ecrivez-les sur un papier ou dans un document word : ce sera plus clair, vous pourrez prendre du recul sur ce que vous avez écrit et vous pourrez relire vos objectifs après et les modifier si nécessaire. Peut-être que ça peut vous sembler inutile étant donné qu’on ne peut pas prévoir ce qui se passera dans le futur mais écrivez le futur que vous voulez avoir sous tous les aspects possible : professionnel, personnel, social, sentimental, etc.

C’est important d’écrire des choses qui vous parlent, qui vous excitent et qui viennent de vos tripes. Si ce n’est pas le cas, changez ce que j’appelle votre vision. Si ça ne provoque rien d’exaltant en vous, ça ne servira à rien.

Quel est le rapport avec la motivation ? En ayant en tête la vision du futur que vous souhaitez avoir, vous serez plus motivé à travailler pour atteindre ses objectifs.

Imaginons que vous faites des études pour devenir médecin, vous pouvez vous imaginer en train d’avoir une carrière internationale, d’avoir aidé et sauvé la vie de milliers de personnes, de faire des recherches pour trouver un remède pour certaines maladies et d’avoir réussi. Si vous avez ça en tête et que c’est quelque chose qui vous parle et qui vous excite, la motivation que vous aurez pour finir vos études sera décuplée. C’est plus excitant, vous ne trouvez pas ?

Ayez cette vision en tête tous les jours, imaginez-la en vous levant le matin ou en allant vous coucher par exemple.

2. La différence entre quelqu’un qui est motivé et quelqu’un qui ne l’est pas

Maintenant que vous avez fixé vos objectifs. Si vous ne l’avez pas fait, je vous invite à le faire mais je sais que seulement 3% des étudiants le font donc si vous voulez avoir le même taux de réussite que la majorité des étudiants (20% en Belgique pour la 1ère année, en France je ne sais pas), ne faites pas cet exercice.

Il y a une petite différence entre les gens motivés et ceux qui ne le sont pas.

Les personnes motivées savent pourquoi elles étudient, travaillent sur leurs objectifs, font du sport, etc. Par exemple, je vais au sport avec deux amis. L’un va de temps en temps et n’est pas très régulier tandis que l’autre fait une dizaine d’heure chaque semaine et n’a jamais raté une seule séance. Le premier n’a pas de raison particulière d’y aller. Il veut perdre un peu de poids mais sans plus, ce n’est pas très important pour lui. Le deuxième a un idéal à atteindre, il veut se prouver à lui-même qu’il est capable de le faire, qu’il est régulier et qu’il s’implique.

Les deux ont des raisons différentes de faire du sport, ce qui joue sur la motivation.

Par exemple, les raisons d’étudier vos cours peuvent être :

  • Pour être fier de moi
  • Pour que mes parents soient fier de moi
  • Pour me prouver à moi-même que je peux y arriver
  • Pour réussir mes études et avoir un bon job plus tard
  • Parce que si je rate, je ne saurai pas quoi faire et je serai au chômage si je n’ai pas de job
  • Parce que grâce à cette réussite, je pourrai avoir la vie dont je rêve

Voilà, il y a une multitude de raisons que vous pouvez trouver pour être plus motivé.

3. Changez votre état d’esprit et votre conversation interne

La façon dont vous vous parler à vous-même, votre conversation interne influence la façon dont vous vous sentez, votre vie, votre attitude et votre comportement.

Si vous vous dites constamment que vous êtes un bon à rien dans votre tête, votre cerveau va trouver des éléments pour confirmer ce que vous dites. Donc, il va vous ressortir toutes ces fois où vous avez échouez et où vous étiez nul. A partir de ça, vous allez construire une croyance. Vous allez donc croire que vous êtes un bon à rien.

Quand vous croyez vraiment au fond de vos tripes que vous êtes un bon à rien, que se passe-t-il ?

Vous allez peu agir et peu vous impliquer dans ce que vous faites car de toute façon vous pensez que vous êtes nul. Donc, vous aurez des résultats à la hauteur de vos croyances, nuls. Et parce que vous avez des résultats qui sont nuls, ce seront des nouvelles références qui vont renforcer cette idée que vous avez de vous même.

C’est un cercle vicieux. Maintenant, on peut créer un cercle vertueux. Comment ?

Tu te répètes avec conviction que tu peux le faire, que tu réussis la plupart des choses que tu entreprends, que tu es le meilleur. Souviens toi de toutes ces fois où tu as été bon et où tu as réussi.

Quand tu le croiras vraiment, tu va t’impliquer et agir pour y arriver. Tu auras donc plus de résultats à la hauteur de tes attentes et donc tu va renforcer ta croyance que tu réussis bien. CQFD

Choisissez d’être quelqu’un de motivé et qui s’implique à 100% dans tout ce qu’elle fait.

C’est important de le faire régulièrement car ça ne fonctionne pas en le faisant pendant 30 secondes évidemment. Ca vous a pris du temps pour construire la façon dont vous vous parler à vous-même donc ça prendra du temps pour changer.

4. Croyez que vous pouvez le faire !

C’est aussi un élément important pour être motivé. Vous devez vous persuader que ce que vous voulez accomplir est possible !

Comment pouvez-vous faire ? Lisez des biographies de personnes qui ont réalisées de grandes choses, rencontrez des gens qui ont réalisé ce que vous voulez faire. Essayez d’avoir des modèles extérieurs de réussite. Vous aurez donc l’habitude de penser que si eux l’ont fait, vous pouvez le faire. D’ailleurs j’ai écrit un article sur les 4 raisons de lire la biographie d’une personne inspirante.

Un autre outil est aussi de vous visualiser tous les jours en train d’atteindre vos objectifs. Le système nerveux ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce que vous imaginez. C’est pour cette raison que beaucoup de sportifs se visualisent en train de gagner et de battre leur record. Faites-le TOUS LES JOURS ! Prenez 30 minutes par jour à visualiser la vie que vous voulez avoir avec précision. Vous pouvez vous visualiser en train d’avoir votre diplôme en main et recevoir les félicitations de vos professeurs par exemple.

Ca va beaucoup vous aider mais tout seul, ça ne fera pas en sorte que vous allez réussir. Il faut aussi travailler pour ça.

Il ne me reste plus qu’une chose à vous dire : Essayez et vous verrez.

Vous pouvez douter que ça fonctionne mais essayez et vous verrez ce que ça changera dans votre motivation. Personnellement, ces outils ont eu un grand impact dans ma vie et maintenant, et les gens me considèrent comme quelqu’un de très motivé au quotidien alors qu’il y a encore 5 ans, je ne l’étais PAS DU TOUT.

J’espère que ceci vous aidera :)2




Comments

comments

Un commentaire