Retenir un cours sur le long terme en 4 étapes

3
Faites-vous partie de ces gens qui ont tout oublié d’un cours trois semaines après le partiel ? C’est normal. Ne vous inquiétez pas, c’est le cas de la plupart des gens, en fait. Le problème, c’est que sur Réussir Mes Études, on a une certaine tendance à vouloir apprendre les choses sur le long terme, parce qu’elles sont importantes et qu’une notion peut tout à fait servir à nouveau plusieurs années plus tard (ou tout simplement au partiel, après 4 mois sans en parler en amphi !). Du coup, on aura besoin de nouvelles stratégies pour apprendre et retenir les informations.
Pas d’inquiétude, je suis là.
Laissez tomber le par coeur, l’important pour retenir quelque chose pendant longtemps, c’est de comprendre ce que vous apprenez. Suivez donc plutôt ces étapes pour vous en sortir au mieux !

1. Prenez des notes

Lisez votre polycopié de cours, écoutez parler le professeur, regardez la vidéo que vous devez vous approprier. C’est une évidence, mais on fait rarement les choses correctement. Avez-vous lu les articles précédents de Réussir Mes Études sur la prise de notes ? Écrire les informations, c’est essentiel à leur mémorisation. Une étude de Princeton a comparé la prise de notes sur ordinateur et la prise de notes à la main, pour conclure que les notes prises à la main forcent à reformuler les phrases et à vraiment les écouter, alors que quand on tape à l’ordinateur, on a tendance à recopier ce qui est dit sans faire cet effort de synthèse, donc sans réfléchir aux informations qui nous sont communiquées.
Il y a deux types de notes à prendre.
La première catégorie de prise de notes recouvre l’état d’esprit nécessaire pour réussir dans votre domaine, et la deuxième inclut les étapes ou méthodes nécessaires d’un côté plus technique.
Par exemple, pour apprendre en cours, il est intéressant de prendre des notes sur les conseils de révisions et de méthodologie pour les partiels, en remarquant bien les erreurs fréquentes des élèves des années précédentes. En gros, c’est ce que Réussir Mes Études fait pour vous depuis presque 4 ans : maintenant, à vous de lire le blog et de prendre des notes sur tout ce que vous voulez en retenir.
Si vous utilisez des livres dédiés à la méthode, prenez des notes dans la marge : posez-vous des questions pour vérifier des choses plus tard, surlignez les mots qui vous paraissent pertinents, résumez les informations les plus denses. Sur un ebook, vous pouvez généralement surligner et écrire dans la marge aussi, mais je vous conseille plutôt d’écrire à la main sur une feuille à part.

2. Mettez vos notes au propre

Oui, il vaut mieux prendre ses notes à la main. Mais pour les relire et les intégrer, mieux vaut les avoir recopiées au propre sur votre ordinateur. En recopiant vos notes, vous relisez tout ce que vous avez écrit, vous y ajoutez des informations qui pourraient être très pertinentes, et vous réorganisez le tout avec une structure qui vous convient au mieux. C’est aussi plus pratique à partir d’une certaine quantité d’informations (un petit Ctrl+F fait des miracles sur des longs textes !).
Une fois que votre cours est bien mis au propre sur ordinateur, vous pouvez vous débarrasser de vos notes écrites à la main si vous manquez de place pour les ranger.

3. Relisez le matériau source

Avec un cours en amphi, ça va être compliqué. Mais si vous preniez des notes d’un livre, ou d’un enregistrement (d’ailleurs, je vous conseille fortement d’investir dans un dictaphone et de demander aux professeurs la permission de les enregistrer pendant leurs cours !), réécoutez ou relisez ce support original au moins une fois.
Je sais, vous y avez déjà eu droit, et vous avez déjà pris des notes. Cette fois, l’objectif n’est pas de reprendre des notes sur les mêmes choses, mais bien de les compléter avec des éléments que vous auriez pu rater la fois précédente sans le vouloir.
Beaucoup de ce que vous voyez sur cette itération sera déjà familier, mais ce que vous cherchez, c’est vraiment cette petite perle d’information qui fera la différence et que vous avez ratée la première fois : c’est justement ce petit morceau d’information qui manquera à tous ceux qui n’ont pas fait cet effort, et que le professeur appréciera le plus de voir dans votre travail. Prenez donc religieusement des notes même cette fois-ci, en les comparant bien avec les questions et remarques que vous avez écrites la fois précédente.
Cette fois, vous pouvez donc ajouter des informations, mais aussi enlever les éléments qui vous paraissaient importants à la première lecture mais qui n’ont finalement pas tant d’intérêt que ça. Ce qui n’ajoute aucune valeur à votre travail et ne vous aide pas à mieux comprendre le sujet ne mérite pas de figurer dans les notes que vous avez prises : ne gardez que l’essentiel pour réussir.

4. Faites des fiches

Votre ordinateur est excellent pour récupérer des informations nombreuses et les organiser, mais une fiche Bristol au format A5 vous oblige à synthétiser l’information au maximum en n’en gardant que ce qui est vraiment nécessaire, et vous permettra de revoir tous les points les plus importants de votre cours en quelques minutes à peine, contrairement à un document de plusieurs dizaines de pages sous Word.
Ne faites pas des phrases complètes, notez vraiment seulement l’essentiel. Une fiche Bristol ne devrait pas inclure plus de 5 ou 6 lignes de texte si on mettait tout à la suite. Aérez-les et ne les couvrez pas de longues phrases, ça ne servirait à rien.
Une fois vos fiches faites, il ne reste plus qu’une chose à faire : lire vos fiches, encore et encore. Fixez-vous pour objectif de lire votre cours complet une fois par semaine, et l’intégralité de vos fiches une fois par jour, par exemple – si vous avez beaucoup de matières avec beaucoup de notes prises, vous pouvez espacer la lecture du cours complet à une fois par semaine, et lire toutes les fiches d’une matière donnée chaque jour, histoire de ne pas y passer trois heures chaque soir. L’essentiel est d’être régulier, comme toujours.




Comments

comments

3 commentaires