Comment faire un exposé parfait ?

0

En août, j’ai profité de mes (courtes) vacances pour lire le plus possible. Je vous ai déjà parlé des Essentiels du réseautage, en vous prévenant que ce ne serait pas ma dernière critique de livre. Et en effet, aujourd’hui, je reviens à l’attaque avec un cas un peu particulier : le livre Concevoir un module de formation d’Etienne Magnin, qui m’a été envoyé par les Gereso Edition.

Un peu particulier, pourquoi ?

Parce que ça s’adresse aux formateurs, aux professeurs, et pas aux étudiants. Je l’ai lu d’abord pour moi et pour Réussir Mes Etudes, et puis en y repensant, je me suis rendue compte que ça s’applique super bien aux exposés, aux présentations, et à bien des occasions de votre vie étudiante, mine de rien. En voilà donc un résumé légèrement adapté rien que pour vous, sur ce thème : Comment faire un exposé parfait ?

Avant de commencer votre préparation

Avant de commencer à vous préparer à concevoir un module de formation, un exposé, un cours ou quoi que ce soit d’autre, il va falloir prendre le temps de réfléchir à 4 critères différents :

  1. Votre cible : pour qui est votre exposé ? Voulez-vous intéresser le professeur, ou enseigner des choses intéressantes à vos camarades de classe ? (En général, il faudra les deux, mais vous pouvez en privilégier un des deux.)
  2. Le contexte dans lequel vous faites votre exposé : dans quel environnement serez-vous ? Réfléchissez bien : quelle est l’ambiance générale de ce cours, qu’est-ce que le professeur va privilégier ?
  3. Les compétences à acquérir : plus clairement, assurez-vous de bien répondre à la problématique et que vous avez montré que vous maîtrisez le sujet devant votre enseignant.
  4. Enfin, retenez les contraintes : pas la peine de vous lancer dans un projet énorme que vous n’arriverez pas à finir et qui ne ressemblera à rien.

Préparer son exposé

Une fois ces quatre critères respectés, vous devriez avoir une idée un peu plus claire des sujets qu’il faut aborder pendant votre exposé. Et ça tombe bien : c’est le moment de faire un plan général.
  1. D’abord, il faut recueillir le contenu de votre exposé. Comme pour une présentation de texte ou n’importe quel devoir, il vous faut d’abord des arguments et ensuite un plan, donc récupérez le plus de références possibles et sortez-en le contenu pertinent.
  2. Ensuite, construisez votre scénario pédagogique, c’est-à-dire en gros ce dont vous allez parler.
  3. Enfin, créez votre plan détaillé.

Quels supports écrits ?

Ne vous sentez jamais obligé de faire une présentation écrite, surtout si ce n’est pas votre fort. Si vous vous exprimez bien, ça doit suffire. Cela dit, c’est quand même mieux d’accompagner son exposé d’un petit Powerpoint de qualité. Et par qualité, on entend :

  • Une slide, c’est une minute d’exposé. Si vous passez vos slides plus vite que ça, vos spectateurs auront le mal de mer.
  • Une slide, c’est trois ou quatre lignes de (gros) texte, grand maximum, et une image si vous voulez. S’il y a plus que ça, vous allez noyer vos spectateurs sous l’information et ils ne vous écouteront pas.
  • Une présentation Powerpoint, ce n’est pas statique. Ajoutez une partie interactive, que ce soit un exercice, un jeu, une étude de cas… débrouillez-vous pour toujours impliquer votre audience un minimum.

Si vous êtes d’humeur très zélée ou que vous savez que le partiel peut porter sur des éléments de votre exposé, vous pouvez enfin faire deux présentations Powerpoint séparées :

  1. Une présentation qui servira de support pour la présentation orale, avec très peu de texte, des grosses images, etc.
  2. Une autre présentation avec des slides supplémentaires, et tout le texte important de votre présentation, sans animation. Comme ça, vous avez un vrai support de cours complet et détaillé à donner à vos camarades, qui vous en seront reconnaissants, et à votre professeur, qui aura les éléments qu’il a peut-être ratés pendant la présentation orale.




Comments

comments

Comments are closed.