4 minutes pour vous sentir mieux

0

Quand j’ai commencé Réussir Mes Études, en 2012, la méditation pleine conscience était un mode un peu ridicule. La méditation tout court était un peu ridicule, en fait. Aujourd’hui, j’en entends parler en permanence, et force m’est de constater que c’est de plus en plus populaire. Même ma petite soeur a fait un tweet dessus la semaine dernière. J’en ai déduit que je pouvais me permettre d’en parler aujourd’hui sur Réussir Mes Études.

J’ai peu, très peu, d’expérience avec la méditation pleine conscience. Il faudrait vraiment que je m’y mette, mais je vous écris cet article après quelques jours de pratique à peine. C’est un article de la blogueuse anglophone Tess Brigham sur les 4 minutes pour être confiante et calme qui m’a décidée à tenter l’aventure, et je vous partage ça ici. N’hésitez pas à nous raconter vos retours sur cette expérience, on pourra faire ça ensemble !

Si je suis convaincue par cette première tentative, attendez-vous à trouver assez rapidement de nouveaux articles sur le sujet sur Réussir Mes Études. On va se retrouver pour plein de nouveaux conseils pour une vie d’étudiant plus épanouie !

Qu’est-ce que la méditation pleine conscience ?

J’en parle, j’en parle, et si vous êtes comme moi il y a quelques années, vous n’en avez jamais entendu parler. Ou alors, comme moi il y a quelques semaines, vous n’avez jamais cherché à comprendre vraiment le concept. Ne vous inquiétez pas, ça s’explique vite : la méditation pleine conscience, c’est de la méditation (ah bon), mais pas le genre de méditation à faire assis en position du lotus avec de l’encens qui brûle et Enya en fond musical.

L’avantage de la méditation pleine conscience, c’est que vous pouvez faire autre chose en même temps, et la pratiquer à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. L’exercice qu’on retrouve le plus souvent pour commencer, c’est de se concentrer sur sa respiration. J’en parle d’ailleurs souvent dans les articles sur la gestion du stress ou des examens sur Réussir Mes Études. Finalement, à ma façon, je faisais de la méditation pleine conscience sans même le savoir !

Cette fois, on parle d’un exercice qui prend 4 minutes par jour, comme dit dans le titre de l’article. Oui, je sais rester cohérente. Parfois.

Comment ça fonctionne

  1. Commencez un week-end, comme ça vous pourrez prendre le temps de le faire correctement. Il vous faudra 4 heures d’affilée – ne vous inquiétez pas, il s’agit bien d’une minute par heure seulement !
  2. Prenez une alarme que vous garderez avec vous – probablement votre téléphone. J’utilise pour ma part le vibreur d’un bracelet connecté, plus agréable (et plus discret au travail, aussi).
  3. Commencez votre bloc de 4 heures en prenant une bonne minute pour pouvoir exprimer comment vous vous sentez. À quoi pensez-vous ? Quelles sont vos émotions dominantes ? Et enfin, quel est votre objectif de la journée ?
  4. Maintenant, mettez votre alarme pour dans une heure. (Évidemment, si vous êtes dans un endroit bruyant ou que vous devez vous concentrer, on n’est pas à la minute près. Du moment que vous le faites 4 fois pendant votre journée, tout va bien.)
  5. Quand l’alarme sonne, prenez une nouvelle fois une minute pour réfléchir. À quoi pensez-vous ? Qu’est-ce qui affecte votre façon de réfléchir ? Êtes-vous concentré ? Votre corps se porte-t-il bien ? Avez-vous un problème qui vous gâche la vie depuis tout à l’heure ? Pensez à ce qui se passe maintenant, ici. Ne vous inquiétez pas de l’avenir, ne repensez pas à des choses passées. Prenez une minute pour garder à l’esprit votre objectif de la journée, tout simplement. Mettez votre alarme pour la troisième session.
  6. La troisième session est identique, et la quatrième aussi. Vous devriez faire cet exercice 4 fois par jour, 3 fois par semaine minimum, pendant au moins 2 semaines. Dans l’idéal, faites-le chaque jour !

Évidemment, comme pour toute habitude, n’oubliez pas de prendre des notes et de suivre votre avancement !

Si vous vous y mettez, comme moi, n’oubliez pas de raconter vos conclusions dans les commentaires de cet article pour que tout le monde puisse profiter de votre expérience et essayer à son tour !

Share.

About Author

Bachelière à 15 ans, puis étudiante en licence de Langues Étrangères Appliquées, j'ai créé Réussir Mes Études en 2012, avant de rejoindre emlyon business school au sein du programme grande école. Je travaille aujourd'hui en marketing digital à Dublin, en Irlande.

Leave A Reply