Départ à l’étranger : quel compte ouvrir quand on est étudiant ?

0

Cet article est écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec HSBC.

Quand je suis partie en Chine, pour mon échange, je ne pouvais pas utiliser ma carte bleue pour autre chose que des retraits. Et puis ensuite, j’ai perdu ma carte bleue et je ne pouvais plus rien acheter. Et ma banque a mis un mois à m’en renvoyer une. Un mois entier.

J’avais fait confiance à ma banque régionale, sans vraiment regarder les conditions. 4 retraits par mois sans frais ? Super ! Sauf que quand on arrive et qu’on découvre qu’il faut payer 3 mois de loyer en cash à l’arrivée, et que les distributeurs sont plafonnés à 300€ par retrait, c’est déjà moins super.

Ne faites pas les mêmes erreurs que moi : choisissez bien la banque et les options de votre compte bancaire avant d’aller étudier à l’étranger.

Quels frais bancaires à l’étranger ?

Le plus important, c’est d’éviter les frais bancaires sur vos transactions à l’étranger.

Les frais, ça inclut un certain nombre de coûts plus ou moins évidents. D’abord, les commissions sur les retraits en liquide. Faut-il passer par une banque partenaire ? Y a-t-il assez de banques partenaires dans le pays où vous partez ? Avez-vous un certain nombre de retraits par mois autorisés même en dehors des banques partenaires ? Les mêmes questions se posent sur les paiements par carte bancaire.

Ensuite, il y a les coûts un peu moins évidents. Par exemple, le coût de la carte bancaire elle-même : quels sont les frais associés, votre établissement a-t-il un partenariat spécial avec une banque, qui vous permettrait d’avoir une meilleure carte pour un prix plus bas ? De même pour les frais de tenue de compte.

Assurez-vous bien que votre carte est assurée correctement. Souvent, c’est inclus avec les cartes Visa (j’ai une Visa Premier que je recommande !), je ne connais pas les modalités des autres types de cartes bancaires.

Enfin, assurez-vous de ne pas devoir payer un supplément pour gérer vos comptes sur Internet – c’est la base, mais quelques banques ne le font toujours pas. Vous n’allez pas pouvoir vous rendre au guichet de votre banque à Chailles-les-Eaux pour faire un virement !

Un compte bancaire qui limite les frais à l’étranger

Vous l’avez compris, choisir sa carte bleue et le compte bancaire qui va avec, c’est tout un parcours du combattant (avec moins de barbelés et plus de pourcentages).

Certaines banques font une offre spéciale de compte bancaire pour étudiant à l’étranger. C’est le cas de HSBC, que j’ai mis en lien.

Avec ces offres, vous bénéficiez d’un tarif spécial étudiant, mais vous avez le même niveau de service qu’une personne diplômée avec des revenus stables. La banque porte une attention particulière à votre plafond de retrait, pour pouvoir survivre si on vous demande trois mois de loyer en avance (je sais que je me répète, mais c’est un vécu très douloureux) ou une hospitalisation surprise, que je ne vous souhaite pas. Les virements sont accélérés pour certaines devises, pour les personnes qui partent dans un pays hors zone euro.

Si vous restez à l’intérieur de la zone euro, voyez aussi s’il est pertinent d’ouvrir un compte spécifique pour le départ à l’étranger ou si votre banque ôte toutes les restrictions – chez HSBC, c’est le cas.

Quelle banque avez-vous choisi pour votre voyage à l’étranger ? Avez-vous des histoires d’horreur à nous raconter, ou au contraire, est-ce que tout s’est très bien passé ? Racontez-nous tout ça dans la section commentaires de cet article !




Bachelière à 15 ans, puis étudiante en licence de Langues Étrangères Appliquées, j’ai créé Réussir Mes Études en 2012, avant d’intégrer emlyon business school. Je suis aujourd’hui Content Marketing Manager chez JobTeaser.

Comments

comments

Comments are closed.