Comment négocier son premier salaire ?

0

Ça y est ! Ce moment merveilleux est enfin arrivé : votre première recherche d’emploi est en cours. Bon d’accord, ça n’a pas grand-chose de merveilleux. Et puis en plus de ça, vous avez un stress supplémentaire : votre premier salaire, c’est celui qui fixera vos négotiations jusqu’à la fin de votre carrière. Parce qu’à chaque nouvelle négociation, ce sera bien plus simple de dire “je suis à X actuellement” que “je voudrais entre X et Y”, alors autant le faire une fois dans sa vie et ensuite vous aligner dessus, avec les promotions qui vont avec, pour que tout se passe bien pour vous.

Alors, grosse pression ? Oui, un peu. Ne vous inquiétez pas, avec un peu de préparation, tout devrait bien se passer !

Faites des recherches

La première chose à faire, avant quoi que ce soit d’autre, c’est d’en discuter autour de vous. Les camarades de promo, c’est le cas idéal : ils ont à peu près autant d’expérience que vous, travaillent peut-être dans le même domaine, et sont en recherche d’emploi comme vous. Ensuite, les promos précédentes peuvent vous en apprendre plus sur combien elles gagnaient quand elles ont commencé leur vie professionnelle.

Une fois que vous avez parlé aux personnes que vous connaissez, je vous recommande d’aller sur des sites qui permettent de comparer les salaires. Sur Glassdoor, par exemple, vous pouvez regarder combien les gens avec le même intitulé de poste que vous affirment être payés. Attention, il n’y a pas de vérification, et surtout, pas de pondération en fonction de l’expérience. Les gens qui remplissent le formulaire peuvent avoir 2 mois ou 20 ans d’expérience, s’ils sont au même poste, le chiffre s’affichera. Ça vous donnera quand même une petite idée de combien attendre.

Regardez aussi le site PayScale, mais attention : les salaires américains, qui n’incluent pas la cotisation chômage, retraite, sécu, etc., sont généralement beaucoup plus hauts que les salaires français.

Attendez le plus longtemps possible

Attendre le plus longtemps possible avant de parler de salaire, vraiment ?

Oui, c’est mieux. En général, quand on est jeune diplômé, on ne comprend pas que le processus de recrutement est aussi stressant d’un côté que de l’autre. Pour les employeurs, la tâche est énorme : il faut lire des dizaines, voire des centaines, de CV (avez-vous bien optimisé votre CV et fait une lettre de motivation de qualité ?), puis passer des heures à décider de quels candidats on va recevoir en entretien, passer un temps non négligeable pour lesdits entretiens (surtout pour un manager, ça empiète sur son travail habituel !) et enfin, choisir un candidat à embaucher.

Normalement, quand on arrive aux derniers entretiens, les employeurs ne veulent surtout pas perdre le candidat qu’ils ont choisi, à la fois parce qu’ils devraient recommencer ce processus à zéro et parce qu’ils ont dépensé du temps et des efforts pour cette personne. À ce stade, vous pouvez vous permettre de négocier. Restez humble, bien sûr, mais plus vous êtes loin dans le processus, moins vous avez de concurrents prêts à se brader.

Ne parlez pas que d’argent

Négocier son salaire, c’est très bien, mais ce n’est pas tout. Quand vous parlez de salaire, occupez-vous aussi des avantages qui viennent avec. Vous rembourse-t-on vos transports, avez-vous des tickets restaurant ? Au-delà de cette base, avez-vous un comité d’entreprise qui vous donnera des réductions sur vos loisirs, une salle de sport partenaire de votre employeur ?

Peut-être qu’au lieu de négocier une augmentation de salaire, vous pouvez voir comment optimiser vos RTT, ou demander une prime de début si vous déménagez pour cet emploi. Personnellement, j’ai toujours demandé à choisir ma date de début, pour avoir quelques vacances avant de commencer et arriver au meilleur moment.

Justifiez vos demandes

Je ne vais pas passer beaucoup de temps sur ce point, il me semble assez clair. Mais il est très important : si vous demandez quelque chose, il faut pouvoir le justifier. Vous pensez mériter mieux que le salaire qu’on vous propose ? Parlez de vos compétences, ou de vos besoins (par exemple, une personne à charge, un prêt étudiant à rembourser : on peut vous comprendre !). Vous demandez un ? Expliquez pourquoi un portable est nécessaire et ce que vous pourrez faire avec (téléphoner, en général).

Cet article m’a été demandé via Twitter par Alexandra, jeune diplômée. Vous avez des questions auxquelles vous aimeriez que je réponde ? Prévenez-moi via mon formulaire de contact ou sur les réseaux sociaux et je ferai un article sur le sujet !




Comments

comments

Comments are closed.