Le guide complet de LinkedIn pour les étudiants

0

Depuis que j’ai publié mon guide complet de la prise de notes, vous avez l’air de vraiment apprécier ce format très complet. Du coup, voici un nouveau guide complet : cette fois, on parle de comment utiliser LinkedIn correctement quand on est encore étudiant.

Pourquoi vous devriez être sur LinkedIn

Dans le cadre de mon travail dans l’entreprise JobTeaser, j’ai organisé plusieurs études. L’une d’entre elle montre que vous avez un compte LinkedIn, dans la majorité des cas, mais que vous ne vous mettez pas assez en avant dessus.

Résultat, au lieu d’en tirer profit, vous n’en faites pas grand-chose de plus que mettre votre CV en ligne. Et en plus, c’est un CV moins joli que ceux que vous faites vous-mêmes.

Pourtant, il y a beaucoup de choses à faire sur LinkedIn quand on est étudiant !

LinkedIn est la vitrine idéale

LinkedIn a un référencement internet assez impressionnant. Si vous avez un compte LinkedIn et que vous tapez votre nom dans Google, normalement, votre compte LinkedIn sera dans les 3 premiers résultats.

Un recruteur qui se demande qui vous êtes va naturellement taper votre nom dans un moteur de recherche : autant l’aider à tomber directement sur votre profil professionnel, non ?

L’idéal, c’est de créer votre propre site Internet, à votre nom. Ce serait incroyable si tout le monde pouvait le faire, mais bon, on n’y est pas encore. Vous avez donc la possibilité de créer un compte LinkedIn, ce qui prend moins de quinze minutes (alors que pour un site, on met un moment !) et aura le même résultat.

De cette façon, LinkedIn vous aide à faire bonne figure auprès des gens qui se renseignent sur vous et auprès de personnes que vous avez rencontrées à un événement, par exemple – on en parlera dans un instant. C’est quand même plus classe qu’une (excellente) fanfiction Twilight en premier résultat. (Je remarque, en écrivant ces lignes, que je suis vieille. Personne ne m’a parlé de Twilight depuis des années. Faut dire Marvel, maintenant ?)

LinkedIn vous permet de trouver un travail

On en parlera plus tard, mais LinkedIn ne sert pas que de réseau social. Il y a toute une partie de recherche d’emploi ou de stage sur le site, et vous pouvez postuler en n’envoyant que votre profil LinkedIn et, parfois, une lettre de motivation.

Faire une bonne lettre de motivation

Encore mieux : j’ai été récemment contactée par une recruteuse (recrutrice ?) pour un poste extraordinaire. Elle n’avait jamais vu mon CV, je n’avais jamais entendu parler de son offre d’emploi, je ne cherchais même pas de travail à ce moment-là. Mais voilà : elle avait vu mon profil LinkedIn.

Même quand j’ai passé mes entretiens avec l’entreprise, elle n’a pas voulu mon CV. Par habitude, je lui ai proposé : elle m’a répondu qu’elle avait l’habitude de fonctionner avec LinkedIn et qu’elle préférait ça.

LinkedIn vous permet de construire un réseau

Les recruteurs regardent votre CV quand vous postulez dans leurs entreprises ? Tant mieux. L’étape suivante, c’est de s’assurer qu’ils regardent aussi votre profil quand vous ne savez même pas qu’ils existent. Ce genre de visibilité se construit très tôt, même quand on est encore un petit étudiant débutant dans le monde professionnel.

LinkedIn vous permet de construire votre réseau en postant du contenu intéressant et en réagissant à celui des autres – comme Facebook, mais en professionnel (souvent). Avec un profil LinkedIn, vous pourrez donc apprendre des choses de plein de personnes intéressantes et mettre en avant votre propre façon de réfléchir. Un jour, ça vous sera utile !

Comment créer un super profil LinkedIn quand on est étudiant ?

Nous avons vu rapidement quelques-unes des utilisations de LinkedIn. Maintenant, reste à voir comment créer son profil LinkedIn et l’améliorer quand on est encore étudiant et qu’on a donc peu d’expérience professionnelle.

La photo idéale

Faut-il vraiment prendre une photo ?

Les profils avec photo sont vus 14 fois de plus en moyenne qu’un profil sans photo. Donc oui.

Comment prendre une bonne photo ?

Quand on est étudiant, on ne veut ou peut pas forcément se payer les services d’un photographe professionnel, même si c’est toujours la meilleure solution pour une photo qui va vous accompagner pendant un moment.

Assurez-vous que votre photo vous ressemble : elle doit être flatteuse, bien sûr, mais pas trop flatteuse. Il faut que quelqu’un qui vous a seulement vu sur cette photo vous reconnaisse… un peu comme sur Tinder, quoi.

Votre visage doit occuper environ deux tiers de la photo : pas de photo en pied ni de belle montagne avec un bout de vous dessus, ni de gros plan sur votre nez. En général, on recommande de prendre un “plan poitrine”, donc en gros votre visage et vos épaules.

Cette photo est idéale pour LinkedIn, par exemple. (Par Christopher Campbell, sur Unsplash)

La photo ci-dessus est idéale pour LinkedIn d’un point de vue technique… mais c’est tout, parce que Mademoiselle n’a pas l’air particulièrement sympathique. Sur votre photo LinkedIn, essayez de sourire légèrement, d’avoir un air chaleureux. Ca demande un peu d’entraînement mais le résultat peut vraiment faire une différence.

Portez des vêtements unis, que vous porteriez à un entretien d’embauche : une chemise pour les environnements décontractés, un tailleur ou costume pour des milieux plus à cheval sur les habits. En termes de maquillage, je vous recommande de vous cantonner à un maquillage discret, sauf si vous avez un look distinctif, par exemple que vous portez toujours un rouge à lèvres très visible.

Le fond blanc est classique et efficace. Si vous pouvez avoir une bonne luminosité en extérieur, ou sur un fond un peu plus joli, tant mieux : voyez par exemple la jeune femme de tout à l’heure devant un lac. Et enfin, oubliez les selfies !

À quelle fréquence changer de photo ?

Je recommande de la changer une fois par an : vous êtes jeunes, donc votre visage change assez rapidement, et il vaut mieux éviter de surprendre les personnes qui vous rencontrent dans la vraie vie après vous avoir vu en ligne.

Votre présentation

À ce stade de votre carrière (et peut-être même plus tard), c’est la partie la plus importante de votre profil LinkedIn. Votre texte de présentation n’est pas une lettre de motivation ni un résumé de CV : c’est une erreur qu’on voit souvent, même chez les personnes qui ont beaucoup d’expérience.

Ecrivez donc un petit texte, d’une dizaine de lignes, pour vous présenter. Parlez de ce que vous étudiez, de ce que vous aimez, de ce que vous voudriez faire de votre carrière. N’hésitez pas à raconter vos projets personnels : ce qui compte, c’est de vous présenter d’une façon qui donne l’impression aux gens qu’ils pourraient être amis avec vous.

Vous pouvez aussi ajouter des liens ou des fichiers : si vous avez un site web, mettez-le là, de même pour votre CV téléchargeable si vous en avez un beau et actualisé.

Votre sous-titre

Par défaut, il s’agit de votre poste actuel chez votre employeur actuel. Je vous recommande d’indiquer, en très peu de mots, ce que vous voulez faire de votre carrière. Comme ça, quelqu’un du secteur ou du métier que vous visez saura immédiatement qu’il peut vous aider.

Essayez, par exemple, quelque chose du genre :

Aspirant data scientist

Ne faites pas plus long que 5 mots, sinon, ça sera coupé partout.

Votre expérience professionnelle

Pour l’instant, ça inclut des petits boulots d’été et des stages. Un jour, vous les enlèverez s’ils ne sont pas pertinents ! Les recruteurs savent que vous étudiez encore, donc avoir une section peu fournie, ce n’est pas une honte.

Pour ma part, j’avais tout jusqu’à obtenir mon stage de fin d’études. À ce moment-là, j’ai enlevé tous mes boulots qui n’apportent rien à ma carrière (boulots d’été, stage de première année, etc.). J’ai gardé quelques expériences en freelance qui n’ont pas de lien avec ce que je faisais, mais pourront m’être utiles un jour.

Pour chaque expérience, décrivez votre poste en détail. Expliquez vos missions, mais pas seulement. Partagez aussi vos fiertés, vos résultats, vos réussites : c’est ça que vos futurs employeurs veulent lire.

Pour vos premières expériences, avant votre premier “vrai” emploi, je vous conseille d’ajouter une section “Ce que j’ai appris” à la fin de chaque description. Ok, vous avez déplacé des palettes tout l’été : mais qu’est-ce que la manutention a apporté à votre personnalité ? La rigueur, l’esprit d’équipe, la discipline ? Ce sont les soft skills que les recruteurs recherchent quand ils s’intéressent à ce genre d’expériences.

Si vous utilisez des outils spécifiques, surtout informatiques, n’oubliez pas de les ajouter au descriptif des postes.

Votre formation

Bon… c’est pas compliqué, mais c’est très important. Vous verrez : on va s’en servir un peu plus loin dans cet article pour avoir un réseau en béton.

Quand vous présentez votre formation, remplissez les champs obligatoires et parlez rapidement de la spécialité choisie, si elle a un impact sur votre futur travail. Pareil pour vos options : ne vous étendez pas dessus si ça ne sert à rien, l’important c’est le nom de votre programme et celui de votre établissement.

Vos compétences

Parlons rapidement de la partie “compétences” d’un profil LinkedIn. Dans les compétences, vous pouvez ajouter des domaines et des outils. Par exemple, voici mes compétences sur LinkedIn :

Ne vous embêtez quand même pas trop avec cette section : les gens de votre réseau seront encouragés à recommander des compétences, donc si vous en avez oublié, vous pouvez compter sur vos camarades de promo pour les ajouter.

Les autres sections du profil

À part ces sections-là, vous pouvez en ajouter un certain nombre d’autres, qui vous seront particulièrement utiles pendant vos études. Les voilà :

  • Expériences de bénévolat : mettez-y vos expériences en association.
  • Organisations : pareil, mais pour des projets qui ont une vocation moins caritatives, par exemple une troupe de théâtre.
  • Publications : vous pouvez y mettre votre mémoire de licence ou de master, par exemple, si vous en êtes fier.
  • Certifications : toute certification passée en dehors des cours, par exemple certains diplômes de langues.
  • Brevets : normalement, en étant étudiant, ça ne sert pas à grand-chose, à moins que vous soyez vraiment à la pointe de l’innovation technologique.
  • Cours : ne vous embêtez pas à tous les inclure. Je vous recommande de laisser tomber le tronc commun et de ne mettre que vos options et spécialités.
  • Projets : tout ce qui fait votre fierté, y compris vos projets personnels.
  • Prix et distinctions
  • Résultats d’examens (utile par exemple si vous avez un bon score au TOEIC ou une bonne note à l’IELTS)
  • Langues : attention, les estimations de niveau sont assez limitées

Peut-on avoir un profil LinkedIn en plusieurs langues ?

Oui. C’est très utile pour avoir une version en anglais et en français ; vous pouvez aussi ajouter d’autres versions si vous parlez d’autres langues parfaitement, mais personne ne vous en tiendra rigueur si vous ne le faites pas.

Il suffit de cliquer sur le “français” en haut à droite de votre profil pour ajouter des nouvelles langues. Ensuite, votre CV s’affichera dans la langue de l’utilisateur qui va voir votre profil. J’utilise LinkedIn en français, donc je le verrai en français, mais si un recruteur à Londres le voit, il l’aura en anglais.

Peut-on avoir une adresse de profil LinkedIn personnalisée ?

Oui. Moi par exemple, c’est https://linkedin.com/in/lexanesirac. Salut. N’hésitez surtout pas à m’ajouter, d’ailleurs !

Il suffit de visiter ce lien pour personaliser votre adresse de profil.

N’oubliez pas de mettre votre profil à jour !

Maintenant, votre profil est complet et optimisé pour vous aider à contruire votre réseau et à trouver un premier emploi ou des stages. Félicitations ! Pensez à revenir à chaque nouvelle expérience ou formation pour le mettre à jour. Un profil pas à jour, c’est vraiment une grossière erreur.

Comment utiliser LinkedIn pour construire son réseau quand on est étudiant ?

J’adore me moquer des gens qui utilisent mal LinkedIn, et je ne suis pas la seule. Pourtant, c’est un super outil, et j’y suis très active. L’astuce, c’est de bien s’en servir… Comme à peu près tout dans la vie, quoi. Vous avez désormais un profil excellent : maintenant, on va voir comment se débrouiller pour que les gens le voient et l’apprécient.

Les essentiels du réseautage quand on est étudiant

Participez aux conversations de façon professionnelle

Ne soyez pas un robot, ne parlez pas de politique et autres sujets polémiques (vous pourrez peut-être dans vingt ans, et encore), mais essayez de participer à toutes les conversations que vous voyez et qui vous paraissent intéressantes.

Je vous recommande de vous efforcer de poster un commentaire sur une publication toutes les deux semaines environ. Essayez aussi de poster des contenus qui vous concernent : par exemple, si vous avez besoin d’un avis pour un devoir, ou si vous êtes fier d’un article récemment écrit (n’oubliez pas que Réussir Mes Etudes adore les articles d’invités !).

Ajoutez plein de contacts

L’important, sur n’importe quel réseau social, c’est d’être en lien avec des gens.

Ajoutez :

  • vos professeurs
  • vos camarades de promo
  • les anciens de votre établissement
  • vos collègues à chaque nouvel emploi ou stage
  • des personnes que vous admirez
  • moi

Et personnalisez votre message d’invitation, quand vous ajoutez quelqu’un qui risque de ne pas reconnaître votre nom. Expliquez à la personne pourquoi elle devrait accepter l’invitation, en juste une phrase. Essayez :

Bonjour ! Je suis étudiant·e en XXXXX et j’ai vu votre article sur XXXXXXX. Je l’ai trouvé très intéressant.

Pas besoin d’en rajouter des tonnes. L’idée est simplement que la personne puisse se dire “ah, c’est normal que je ne connaisse pas son nom”, en gros.

Demandez des recommandations

Vous pouvez demander des messages de recommandation à :

  • Des collègues de stage ou d’emploi étudiant : je vous recommande d’échanger ces recommandations, c’est-à-dire que vous leur en faites aussi une.
  • Vos supérieurs hiérarchiques pendant un stage ou emploi qui se passe bien
  • Vos professeurs, s’ils sont actifs sur LinkedIn (ce n’est pas toujours le type de personne qui est le mieux représenté !)

Evitez, par contre, de vous faire recommander par vos camarades de classe ou, pire, par quelqu’un de votre famille qui a le même nom que vous.

Faut-il être actif sur les groupes LinkedIn ?

Il y a quelques années, il fallait absolument poster sur plein de groupes LinkedIn pour avoir de la visibilité. Ce système a été remplacé depuis : maintenant, il vaut mieux commenter les publications d’autres personnes dans votre fil d’actualité.

Cela dit, ça ne fait pas de mal de passer sur quelques groupes de temps en temps, si vous savez utiliser la fonctionnalité.

Utiliser LinkedIn après un événement de networking

Si vous avez eu l’occasion de participer à un quelconque événement – conférence ou afterwork, par exemple – tant mieux pour vous ! Je vous recommande de vous concentrer sur l’instant, en parlatn avec les personnes présentes.

Une fois chez vous, retrouvez tout le monde sur LinkedIn, et ajoutez ces personnes. L’événement a poussé les personnes qui s’intéressent à quelque chose en commun à se rencontrer : c’est une façon parfaite de trouver des gens qui ont les mêmes aspirations et intérêts que vous.

Ajoutez donc systématiquement les personnes que vous rencontrez sur LinkedIn. De cette façon, vous pouvez rester en contact avec énormément de gens après les événéments, et votre réseautage sera plus solide.

Trouver un stage ou un emploi grâce à LinkedIn

Bon. C’est pas tout ça, mais avec un bon profil et un réseau en béton armé, vous avez toutes vos chances pour arriver à l’étape ultime de l’utilisation de LinkedIn : trouver un stage ou un emploi.

Utiliser LinkedIn Jobs

Le moyen le plus simple de trouver un travail sur LinkedIn, c’est d’aller dans l’onglet “Emplois” et de postuler aux offres intéressantes.

L’intérêt de LinkedIn dans ce cas est que souvent, il vous évite de passer par un long formulaire insupportable. À la place, LinkedIn utilise votre profil comme CV. Vous pouvez souvent ajouter un vrai CV et une lettre de motivation : je vous conseille de le faire pour vous démarquer.

Contacter des salariés des entreprises que vous visez

Sur LinkedIn, vous pouvez trouver des personnes qui travaillent dans l’entreprise que vous visez. Je vous recommande d’oser contacter ces gens. Faites un peu de recherches pour bien choisir la personne à qui vous allez écrire : quelqu’un avec qui vous avez des points communs, comme un centre d’intérêt ou (surtout) une formation. Les anciens de votre formation sont toujours plus prêts à vous aider !

Mais quel est l’intérêt qu’ils ont à vous aider à trouver un travail dans leur entreprise, me demanderez-vous ? Le secret est simple : la cooptation. Dans beaucoup d’entreprises, si on recommande le candidat qui décroche le poste, un touche un bonus de plusieurs centaines ou milliers d’euros. Pour eux, des belles vacances ; pour vous, un poste. N’hésitez donc surtout pas à contacter des personnes qui pourront faire passer votre CV, vous avez tout à y gagner.

Contacter des personnes de votre réseau

Si vous ne visez pas une entreprise en particulier, il vaut mieux aller chercher à l’intérieur de votre réseau. Si quelqu’un fait un travail que vous voudriez faire, par exemple, demandez-lui de l’aide pour décrocher l’emploi idéal.

Les personnes qui font partie de votre réseau sont plus proches de vous, même marginalement. Elles sont très souvent prêtes à vous aider. Le fait de les contacter sur LinkedIn plutôt qu’ailleurs leur permet de trouver votre CV très facilement et de définir ce qui pourrait le mieux vous aider.

Poster en public

Le dernier moyen, et souvent le moins efficace, malheureusement, est de poster votre CV (vidéo ou photo) et un petit message de motivation avec ce que vous recherchez dans votre fil d’actualités LinkedIn. Il pourra être largement partagé et touchera des personnes dont vous ne connaissez même pas l’existence.

Le problème : ça vous donne l’air passif (vous ne postulez pas directement) et désespéré (vous n’arrivez pas à trouver par les voies classiques).

Et maintenant, lancez-vous ! Si vous avez d’autres questions sur comment utiliser LinkedIn quand on est étudiant, n’hésitez surtout pas à m’en faire part dans les commentaires de l’article et je me ferai un plaisir d’y répondre.




Bachelière à 15 ans, puis étudiante en licence de Langues Étrangères Appliquées, j’ai créé Réussir Mes Études en 2012, avant d’intégrer emlyon business school. Je suis aujourd’hui Content Marketing Manager chez JobTeaser.

Ces articles peuvent vous intéresser

Comments

comments

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.