Le guide complet de la prise de notes

0

En ce moment, j’essaie de prendre le temps d’écrire des longs guides thématiques plutôt que de faire des articles courts sur des sujets très précis.

J’inaugure donc cette série avec un guide complet de la prise de notes : quel que soit votre niveau d’études, ou même dans votre vie professionnelle, j’espère qu’il vous sera utile.

Quand et sur quoi faut-il prendre des notes ?

Photo par Tirachard Kumtanom

La prise de notes et la participation : un équilibre fragile pendant le cours

Prendre des notes, on le sait déjà, c’est important. Pourtant, il y a un vrai travail de sélection à faire : noter tout le cours comme si c’était une dictée (très rapide et très longue), ce n’est pas tenable. En plus, ça ne servira pas à grand-chose. Mieux vaut faire un effort pendant que vous écoutez le cours.

Les informations qu’il faut absolument prendre en note

Globalement, ce n’est pas très difficile de distinguer les informations les plus importantes dans le cours. Déjà, pour le plus crucial, votre professeur vous préviendra : “ça, c’est super important, il faut absolument le comprendre”. Rien de plus clair, à condition de bien écouter.

Deuxième indice : le professeur note l’information au tableau. En général, on ne vous donnera qu’un mot, par exemple : à vous de noter la définition qui va passer avec à l’oral. De même pour les dates, les nombres, les noms… Quand c’est au tableau, il faut le noter, et il faut savoir exactement à quoi ça correspond.

Les informations que vous pouvez (parfois) laisser tomber

Il faut aussi retenir ce qui n’est pas important. Par exemple, si on vous dit “il y a ce livre qui est intéressant si vous voulez en savoir plus”, ne notez que l’essentiel. Si vous avez du temps libre, essayez de lire le livre qu’on vous donne, mais si vous n’en avez pas, ce n’est pas très grave. Wikipédia est là pour ça !

De même pour les exemples. Si vous ne comprenez pas parfaitement un concept, trouvez un nouvel exemple à partir de celui donné par votre professeur. Si vous comprenez parfaitement et que vous êtes parfaitement sûr de vous en souvenir, ne vous embêtez pas : réfléchissez plutôt au reste du cours.

Pourquoi et comment faut-il poser des questions en cours ?

N’hésitez pas à poser des questions quand quelque chose n’est pas clair : une explication de l’enseignant vaut en général mieux que vos propres recherches.

En classe, n'hésitez plus, participez !

Comme je l’explique dans l’article ci-dessus (qui date de 2012 !), la participation en cours a deux objectifs principaux : mieux comprendre le cours, et bien se faire voir des professeurs. Attention : il y a deux types de questions à ne pas poser.

  1. Les questions complètement évidentes, juste pour montrer que vous écoutez
  2. Les questions complètement obscures et hors-sujet, juste pour montrer que vous connaissez le sujet

Poser des questions et participer en cours, ce n’est pas juste une question d’image. Quand vous posez le premier type de question, le professeur se demande si vous avez bien écouté et si vous êtes vraiment bon élève.

Si vous posez le deuxième, vous êtes, désolée de vous le dire, une tête à claques. Ne faites pas perdre du temps à vos camarades avec des questions qui ne les aident pas.

Chaque question que vous posez en cours devrait pouvoir aider toute votre classe, à l’exception des questions sur des choses que vous ne comprenez pas, qui doivent toujours être posées.

Si le sujet vous intéresse vraiment, et que vous aimeriez vraiment le creuser, renseignez-vous dessus à côté du cours, puis contactez votre professeur en lui envoyant un email ou en allant à son bureau à la fin du cours pour en discuter. Ne dérangez pas tous les autres pour des choses qui n’intéressent que vous !

Faut-il prendre des notes sur papier ou à l’ordinateur ?

J’ai écrit plusieurs articles sur le fait de prendre des notes à l’ordinateur ou, au contraire, de bannir vos portables de votre établissement. En fait, ça dépend tout simplement des situations.

La prise de notes sur papier

Bien sûr, il y a des cas où la question ne se pose pas : en général, au lycée, par exemple, vous n’avez pas le choix. De même si vous n’avez pas d’ordinateur portable (mais sachez quand même que vous pouvez trouver un ordinateur qui arrive à aller sur Internet et à faire du traitement de texte pour moins de 100€).

Abandonnez l’ordinateur

La prise de notes sur papier a deux avantages principaux :

  1. Elle ne permet pas les distractions
  2. Elle vous fait apprendre le cours plus efficacement qu’à l’ordinateur

Qu’elle ne permette pas les distractions, bon, c’est assez évident : c’est plus difficile d’aller glander chercher des informations sur Snapchat (personne n’y croit, hein) quand on doit sortir son téléphone. D’ailleurs, une étude montre qu’un étudiant avec un ordinateur portable passe en moyenne 40 % de son temps de cours à traîner sur Internet ! En plus, comme on écrit généralement plus lentement à la main qu’à l’ordinateur, ça vous force à ne pas vous laisser vous déconcentrer et à mieux trier les informations.

Et justement, la prise de notes à la main vous permet de mieux trier et retenir les informations du professeur. Plusieurs études l’ont déjà prouvé, en particulier dans l’article The Pen is Mightier than the Keyboard. Dans cet article, des chercheurs se sont penchés sur la prise de notes par ordinateur et à la main. Si les autres études concluent que l’ordinateur est néfaste parce qu’il pousse à se laisser distraire, celle-ci est spéciale : elle coupe Internet et empêche les étudiants de faire quoi que ce soit d’autre que prendre des notes.

Le résultat ? Les étudiants qui prennent des notes à la main comprennent et retiennent mieux le cours que ceux qui écrivent à l’ordinateur. Même sans distractions ! La raison, je l’ai déjà expliquée : quand on tape à l’ordinateur, on a tendance à tomber dans le travers de “la dictée” au lieu de réfléchir à ce qu’on écoute et de reformuler les concepts.

Mais alors, quand est-il plus intéressant de prendre des notes à l’ordinateur ?

La prise de notes sur ordinateur est quand même utile !

Je vous ai présenté le résultat global de l’étude sur l’utilisation des ordinateurs pour prendre des notes, mais en fait, ses résultats sont plus nuancés.

Un résumé des résultats détaillés de l’étude, trouvé sur Lifehack.

Ce que le graphique ci-dessus montre, c’est que si la prise de notes sur ordinateur est catastrophique pour la compréhension de concepts, elle est quasiment identique pour des faits bruts. Elle est même légèrement meilleure que la prise de notes sur papier. Donc dans certaines matières, où on n’a pas besoin de comprendre mais seulement d’apprendre par coeur (les pires matières…), la prise de notes par ordinateur se justifie.

Vous pouvez dégainer votre smartphone et prendre une photo du tableau quand vous avez besoin de garder un schéma, des formules, ou encore un bout de présentation Powerpoint. C’est toujours pratique d’aller coller ça dans vos notes de cours plutôt que d’essayer de tout recopier tant bien que mal. D’un autre côté, si vous prenez le temps de recopier en adaptant un peu, vous retiendrez mieux le cours : tout dépend de la vitesse à laquelle le cours se déroule, finalement.

Si vous prenez vos notes à l’ordinateur, attention à toujours avoir une copie de sauvegarde. Je vous recommande d’utiliser des outils comme Dropbox, qui vous permettent d’avoir le fichier sur votre ordinateur, mais vous offrent une sauvegarde en ligne si votre ordinateur rend l’âme ou (j’espère que ça ne sera pas le cas !) est volé.

Quelques systèmes populaires de prise de notes

Avec des camarades de classe : Ronéo

Prise de notes sur PC et système Ronéo à la fac

Le système Ronéo est plutôt simple : il consiste à avoir un document partagé avec d’autres personnes de votre classe. Oui, c’est tout bêtement ça.

À chaque session de cours, désignez deux ou trois personnes qui prendront des notes ensemble. Vous aurez une personne principale, et une ou deux personnes qui vont compléter ses notes si elles voient des informations supplémentaires.

Les autres personnes du groupe pourront donc participer à fond en cours. Vous pourrez aussi ne pas venir du tout, si vous avez des révisions en retard ou que vous préférez mettre vos efforts sur vos TD, mais je ne vous le conseille pas.

À la fin du semestre, vous aurez des notes prises par tout le monde et extrêmement complètes, parce qu’elles sont partagées par tout le monde et que tout le monde a intérêt à ce qu’elles soient parfaites.

Pour réussir votre système Ronéo, je vous conseille deux outils gratuits en ligne :

  • Google Drive, le plus utilisé par tout le monde
  • Dropbox Paper, la même chose en moins utilisé et dix fois plus joli et pratique (à mon humble avis)

Prise de notes individuelle : le système Cornell

Je ne jure que par le système Cornell, et en plus, il s’adapte facilement sur papier et à l’écran. Du tout bon, donc. (Sur ordinateur, je vous conseille d’utiliser un système comme Microsoft OneNote pour prendre des notes avec la mise en page qui convient.)

Avec la méthode Cornell, oubliez la petite marge dans le coin : doublez la taille de la marge normale dans une copie double. En gros, la nouvelle marge devrait faire environ un tiers de la largeur de la feuille, ou de l’écran, tandis que vous prendrez des notes à droite. Vous pouvez assez facilement acheter un cahier qui inclut ces marges, ou alors les tracer au stylo jusqu’à en avoir parfaitement l’habitude.

En cours, vous n’utiliserez que la colonne de droite, la plus large : elle vous sert à prendre des notes. Incluez donc ce que le professeur dit, les exemples, les tableaux, les graphiques, les concepts et définitions.

Une fois chez vous, reprenez le cours point par point. Savez-vous faire des fiches de révision ? Dans la colonne de gauche, vous devriez avoir le même contenu : en face du cours, notez, de façon très résumée, l’essentiel.

Mettez les définitions, dates, chiffres, formules, les informations essentielles du cours. De cette façon, vous savez exactement ce qu’il faut connaître.

Si vous voulez pousser le zèle, laissez aussi de la place en bas de la page pour un résumé en deux ou trois lignes de ce qui est dans la page : ça aidera à trouver les informations pertinentes quand vous réviserez. C’est comme ça que la méthode Cornell est censée être utilisée, mais je ne pense pas que ce soit utile quand on fait des bonnes fiches de révisions.

Mes conseils pour mieux prendre des notes

Vous avez mal aux mains : faites des exercices

Procurez-vous une balle thérapeutique et malaxez-la quelques minutes chaque jour. De cette façon, vous musclerez vos mains et vos poignets et vous tiendrez plus longtemps en écrivant.

Ne vous limitez pas à muscler vos mains : apprenez aussi à les détendre pour éviter les crampes injustifiées. Bien sûr, un bon stylo améliorera les choses. Vous pouvez aussi faire des étirements régulièrement pour moins fatiguer vos doigts et, si vous tapez à l’ordinateur, éviter le syndrome du canal carpien. Croyez-moi, ça fait très mal. Je recommande donc fortement les conseils d’étirements du gouvernement canadien.

Vous ne vous y retrouvez pas : faites un effort de mise en page

Que vous preniez des notes sur papier ou sur ordinateur, ne tombez pas dans le piège de l’énorme pavé de texte.

Prenez le temps de mettre des titres, des sous-titres, de souligner le plus important, d’ajouter des couleurs pour les dates et définitions à retenir.

Faites des listes à puces, elles sont aérées et plus faciles à retenir qu’un paragraphe de texte.

N’oubliez pas d’aller à la ligne le plus souvent possible, à chaque nouvelle idée en gros. Il faut mieux aller trop souvent à la ligne que pas assez. Sautez aussi des lignes régulièrement : l’idée, c’est d’avoir le plus d’espace possible. Vous verrez, un cours bien aéré, ça change la vie !

Le cours va trop vite : apprenez la sténographie

Vous avez vraiment beaucoup de choses à écrire, et il faut aller vraiment très vite pour les noter ? Apprenez la sténographie : radical mais efficace.

Deux pages de texte en écriture sténographique

L’écriture sténographique avec la méthode Gregg

Alors bien sûr, il va falloir un moment pour apprendre et s’habituer : je ne sais pas pour vous, mais perso, je serais bien en peine de lire le moindre mot de la photo ci-dessus. La règle de la méthode : transformer les lettres en quelques traits à peine, et virer les lettres qui ne servent à rien. Il y a aussi tout un catalogue d’abréviations pour vous rendre la vie plus compliquée efficace.

En français, voilà le manuel pour deux méthodes très utilisées :

(Pour ma part, je n’ai jamais appris la sténographie. Mais maintenant que je fais ces recherches pour mon article, j’ai très envie d’essayer !)

Si c’est trop compliqué, apprenez déjà à utiliser le plus d’abréviations possible. Ca va de “&” à la place de “et” au catalogue d’abréviations sténographiques au-dessus, que vous pouvez utiliser même si le reste de votre phrase est écrit de façon parfaitement normale.

Après avoir pris des notes : ne perdez pas votre temps !

Il y a quatre choses que beaucoup de personnes font après avoir pris des notes, et qui ne servent en fait pas à grand-chose :

  • Relire les notes prises
  • Surligner ses notes de cours
  • Souligner ses notes de cours
  • Faire un résumé de ses notes

“Quoi ? Mais Lexane, tu nous as dit de faire des fiches de révisions !”

Allez, allez, du calme ! Je vous dis que ça ne sert à rien de résumer son cours pour apprendre : c’est toujours aussi utile pour réviser, pas parce que vous avez fait l’effort de résumer mais bien parce que vous avez trié les informations importantes !

Mais alors, que faut-il faire pour réussir ses révisions une fois qu’on a pris des super notes de cours ?

  • Faites des pauses souvent, et ne révisez pas tout d’un coup : par exemple, révisez un peu tous les deux jours plutôt que beaucoup une seule fois par semaine (ou par mois… ou par semestre… je vous juge).
  • Faites des tests blancs. Vous ne pouvez pas en faire ? C’est pas grave : faites au moins le plus d’exercices possible.
  • Lisez votre cours à voix haute une ou deux fois, pour stimuler votre mémoire des sons en plus de celle des écrits.

Avez-vous encore des questions sur la prise de notes ? Venez vite les poser dans les commentaires de cet article : je me ferai une joie d’y répondre !




Bachelière à 15 ans, puis étudiante en licence de Langues Étrangères Appliquées, j’ai créé Réussir Mes Études en 2012, avant d’intégrer emlyon business school. Je suis aujourd’hui Content Marketing Manager chez JobTeaser.

Ces articles peuvent vous intéresser

Comments

comments

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.